Administration & politique

Sauvons la justice de paix d’Auderghem

Par courrier reçu le 7 mars 2017, le ministre de la Justice, Koen GEENS, a porté à la connaissance de la commune d'Auderghem «  qu'il a été décidé de fermer la justice de paix située dans votre commune  ».

La Justice de paix est un service de proximité essentiel pour la vie locale et la résolution des conflits. De très nombreux Auderghemois et de très nombreux Boitsfortois y ont recours.

Par cette décision, les Auderghemois et les Boitsfortois se verraient ainsi retirer l'accès à une justice de proximité. Ils devraient s'adresser à la justice de paix de Uccle ou de Woluwé-Saint-Pierre, situées dans des bureaux difficilement accessibles depuis Auderghem et Watermael-Boitsfort, en particulier en transports en commun.

Parce qu’une fermeture de la justice de paix d’Auderghem porterait atteinte à la qualité de vie de tous les Auderghemois et de tous les Boitsfortois et qu’elle impacterait fortement la vie locale, en particulier pour les plus vulnérables, nous demandons au Premier Ministre, Charles MICHEL, d’annuler cette décision et de maintenir la justice de paix d’Auderghem ainsi que le bureau d’aide juridique situé dans le même bâtiment .

15 + 3 =