Administration & politique

Question orale de Madame Martine Maelschalck et Monsieur Jérémy Van Gorp (MR-Open VLD) : L’avenue Gustave Demey

Monsieur le Président du Conseil,
Chers Collègues,
Dans le courant du mois d’avril, un effondrement de chaussée s’est produit à hauteur du 107, avenue Demey. Après plusieurs jours pendant lesquels on s’est contenté de « protéger » le trou avec des barrières Nadar, la chaussée a certes été réparée.
Mais comme j’habite le quartier depuis longtemps, je sais qu’il s’agit d’une situation récurrente, qui s’est déjà produite à plusieurs endroits sur l’avenue Demey et dans les rues avoisinantes, à chaque fois avec des trous très impressionnants.
Mes questions sont les suivantes :
  • Y a-t-il un danger pour les habitants et les passants ?
  • Qui est responsable de cet état de choses ?
  • Qui est responsable des travaux ?
  • Quelle est l’action de la commune pour remédier à cette situation ?
  • Pourquoi ne remédie-t-on pas de manière durable à la situation ?
Je vous remercie.
Jérémy Van Gorp et Martine Maelschalck, conseillers communaux MR-Open VLD
  • Réponse de Monsieur Bruno Collard - Echevin
Origine de la fuite
La fuite en question est une fuite sur le réseau de distribution d’eau, au niveau du raccordement d’un hydrant, en l’occurrence une bouche « incendie ».
Par le passé, nous avons connu un important effondrement d’égout dans cette artère qui a donné lieu au remplacement complet  de celui-ci sur plusieurs dizaines de mètres.
A deux reprises également, un effondrement s’est produit à l’avenue Crocq, non imputable aux impétrants mais aux dégâts des rats.
Y a-t-il un danger pour les habitants et les passants ?
Tant que l’effondrement n’est pas balisé, il y a un risque…de tomber dans le trou. C’est pour cela que nous intervenons dès que nous avons connaissance d’un effondrement en vue d’en sécuriser le périmètre au moyen de barrières « NADAR », équipées de la signalisation d’usage et d’un éclairage. Le service de l’Espace Public contacte directement les impétrants, afin qu’ils contrôlent si leurs équipements sont bien la source de l’enfoncement et  de déterminer s’ ils ne doivent pas prendre de mesure particulière pour protéger leurs équipements.
Qui est responsable de cet état de choses et qui est responsable des travaux ?
En général les effondrements importants sont dus à l’eau. Il peut y avoir plusieurs raisons à un enfoncement subit, par exemple une canalisation d’eau de ville qui fuite ou un égout qui est vétuste et/ou endommagé. C’est Vivaqua, unique responsable de ces réseaux en Région bruxelloise qui répare et finance ces travaux.
Quelle est l’action de la commune pour remédier à cette situation ?
Sécuriser le plus rapidement les lieux, déterminer l’autorité compétente qui est responsable et vérifier avec celle-ci la dangerosité.
Les fuites sont souvent impressionnantes à Auderghem. La nature du sol joue un rôle. Une fuite d’eau dans un sol sablonneux a des répercussions bien plus spectaculaires que dans un sol argileux et c’est notre cas à Auderghem
Pourquoi ne remédie-t-on pas de manière durable à la situation ?
Les réparations sont réalisées dans les règles de l’art, il existe des cadastres de vétusté qui se mettent en place mais les budgets de Vivaqua sont limités.
Selon les récentes déclarations de la directrice générale de Vivaqua,  notre réseau d’égouttage est dans un état critique.44% du réseau bruxellois a été inspecté et la volonté de Vivaqua est d’arriver à 100% en 2024. Chaque année, Vivaqua rénove 1,3% de l’infrastructure d’égouttage et 1,1% du réseau de distribution (extrait article du Soir du 27 avril 2019)
Il faudra donc trouver des moyens financiers conséquents dans les prochaines années et donc, actuellement, à part ces rénovations,il faut bien constater que  les réparations se font au « coup par coup ».