Administration & politique

Déclaration de politique générale – intervention de Monsieur Jeremy Van Gorp pour le groupe MR-OpenVLD

Madame la Bourgmestre,

Mesdames, Messieurs les membres du collège,

Nous sommes amenés aujourd’hui à débattre de votre déclaration de politique générale, soit un document important puisque celui-ci donne la ligne conductrice de votre action politique pour les six prochaines années.

Je prendrai donc le temps de structurer mon intervention afin d’aborder de manière constructive chapitre par chapitre. 

 

Commençons donc par le chapitre 1 «  Auderghem unie dans sa gestion  ».

Tout d’abord, je ne peux que me réjouir que vous souhaitiz gérer la commune de manière collégiale.  Sachez que vous portez toutes et tous la politique communale dans son ensemble et que vous en serez à nos yeux donc responsables.  

Même si mon groupe soutiendra votre volonté de garder une certaine rigueur budgétaire et de maintenir des impôts particulièrement bas, je ne peux qu’insister sur l’importance de faire tout de même preuve d’ambition à Auderghem. La bonne gestion, c’est donc aussi savoir sortir de son confort et investir dans des projets, c’est aussi oser innover à Auderghem.

Je note également qu’aucun échevin ne disposera de cabinet ou de collaborateur politique. C’est votre choix. Mais je vous demande de maintenir une distinction stricte entre le travail administratif et le travail politique. L’administration doit être et rester neutre. En aucun cas le personnel de l’administration ne doit devenir votre collaborateur.

Je m’interroge toutefois quant à votre volonté de repenser l’organisation des bâtiments communaux. Les modifications seront-elles cosmétiques ou comptez-vous revoir en profondeur voire même construire une nouvelle maison communale ?

Enfin, pour clôturer ce premier chapitre je me permettrai de souligner ma profonde déception… Alors que certains, y compris dans votre majorité, parlent de créer des synergies entre les communes, ou même de fusion, cette majorité se limitera à établir des partenariats avec les communes avoisinantes dans l’unique but de réduire les coûts d’achats et d’entretien d’équipements lourds. Cela manque d’ambition et me laisse présumer que vous fermez la porte à un accord concernant par exemple l’accès à tarif réduit pour les Auderghemois à une piscine communale avoisinante. Je le regrette.

 

J’aborderai à présent le deuxième chapitre : «  Auderghem, une commune qui renforce sa qualité de vie »

Ce concept d’améliorer la qualité de vie des Auderghemois me tient particulièrement à cœur. Il fut d’ailleurs la base de notre programme électoral. Vous souhaitez dans ce cadre créer un conseil de quartier. Je ne peux que m’en réjouir même si je me pose des questions quant à leur réel rôle et la façon dont ils seront composés, structurés. Il est essentiel que ceux-ci soient apolitiques et pas cadenassés par les structures existantes. Toutefois, vous avez pour moi manqué l’occasion de réellement donner un rôle moteur à ces comités dans le développement de leur quartier. Au lieu de réserver un budget participatif par quartier, ce qui permettrait de proposer des projets de manière transversale, vous cadenassez les budgets participatifs dans les mains et compétences des échevins. Vous avez manqué l’occasion de décloisonner la politique participative. Je note d’ailleurs qu’Ecolo partageait cette idée initialement et je regrette donc qu’elle l’ait lâchée.

Vous faites ,dans votre document, référence à votre volonté de vous opposer à une densification excessive. Je ne peux que m’en réjouir. Toutefois, vous ne mentionnez en aucun cas votre vision pour le nouveau site Delta, où la région compte ériger une nouvelle tour. Il est fondamental que la commune se batte pour faire de ce site un réel nouveau quartier qui vit et qui est bénéfique à tous les Auderghemois.

Vous pourrez compter sur notre soutien quand il s’agira de prendre des mesures additionnelles pour mieux lutter contre la malpropreté. Toutefois, je regrette dès à présent que le Collège ne souligne pas l’importance de la nouvelle technologie à cet égard et la possibilité par exemple de lier directement l’application communale à des applications comme fix my street.

Concernant la rénovation de l’espace public, je reste sincèrement sur ma faim. Vous restez vague, ce qui me laisse croire que vous n’avez ni ambition ni réelle stratégie. Je le regrette. Auderghem se ternit. Il est plus que crucial de lui donner une nouvelle vie, un nouveau souffle, un nouveau lifting. Il est plus que temps que l’on ait l’ambition de faire des travaux pour rendre les places et lieux publics plus agréables, plus verts. Ecolo vous avez abandonné votre volonté d’assurer un espace vert agréable à moins de 10 minutes. C’est dommage. C’est vrai, vous faites référence à la création de liaisons vertes. Mais soyons sérieux. Cela ne signifie pas de juste planter quelques arbres par-ci par-là. Il faut une réelle réflexion. Je regrette par ailleurs votre absence totale de vision concernant la chaussée de Wavre… Qu’attendez-vous pour lui donner un nouveau souffle ?

 

Abordons à présent le chapitre suivant : «  Auderghem une commune durable »

Je note que votre priorité sera de revenir exclusivement au local. D’accord mais cela me semble tout de même une vision un peu restrictive. Vous pourrez compter sur mon soutien quant à votre volonté de faciliter les circuits courts, les économies d’énergie, le zéro déchet. Mais cela n’est pas suffisant. Vous manquez d’une réelle réflexion sur l’économie circulaire et des mesures à prendre… Bien sûr, cela se fera avec la Région mais tout de même, ceci devrait être en haut de votre agenda politique. L’économie circulaire est moteur d’un vrai changement. De manière plus large, vous n’avez aucune ambition/vision du développement économique et du fait d’aider les commerçants à innover, à se moderniser. Ecolo proposait une cellule commerciale pour les projets innovants. Nous proposions un guichet unique pour les commerçants… Rien n’y transparait dans votre déclaration de politique générale. Vous admettez vous-mêmes votre manque d’ambition pour mettre en place un marché hebdomadaire digne de ce nom, qui s’inspire des autres communes. C’est triste. Pourtant, un marché est essentiel dans la vie d’une commune.

J’ai donc très peu d’espoir dans votre volonté de changer Auderghem en profondeur pour réellement rendre notre commune plus dynamique, plus durable et donc pour améliorer la qualité de vie des Auderghemois.

De plus, vous ne faites aucune référence à l’installation d’éclairage intelligent ou encore de sensor pour mesurer la qualité de l’air ou la nuisance sonore. Aucune vision quant au numérique… Sans changement, Auderghem sera à la traine.

 

J’aborderai maintenant le chapitre : «  Auderghem, une commune participative  »

Je laisserai Martine Maelschalck s’exprimer davantage sur ce point. Je me limiterai toutefois à souligner deux éléments. Tout d’abord, je regrette votre manque d’ambition quant au développement du numérique à Auderghem. Créer un espace numérique ouvert au public en y installant quelques ordinateurs ne va pas faire basculer Auderghem dans la modernité.

Ensuite, j’insisterai tout de même sur la nécessité de pouvoir mettre à disposition un lieu pour se réunir facilement. Si vous souhaitez que les citoyens créent des projets, il faut leur permettre de se réunir facilement et à cout réduit. C’est essentiel. Or, aujourd’hui, à Auderghem c’est mission impossible.  

 

Concernant le chapitre suivant : «  Auderghem, une commune mobile »

Je serai beaucoup plus critique. J’en attendais beaucoup ici… Or, il n’y a aucune référence à l’installation de vélos électriques alors que la Région se dite prête à les installer. Pas de référence à des zones cyclables protégées, pas de référence à des trajets alternatifs, ou encore à des dépôts cyclistes protégées près des stations de métro pour assurer la multimodalité,…

Concernant Hermann-Debroux, vous connaissez la position de notre groupe. Nous voulons d’abord des solutions concrètes et ambitieuses en matière de mobilité. Mais dire que les Auderghemois décideront à la fin ne veut rien dire. À moins que votre intention soit de mettre en place une réelle consultation populaire.

Par ailleurs, vous souhaitez développer davantage de zones 30. Il faudrait toutefois d’abord s’assurer que l’on arrive à faire respecter les limitations de vitesses dans les petites rues.

Enfin, je regrette votre absence totale de volonté de mettre en place des sensors pour créer des zones à durée limitée près des commerçants, ce qui permettrait d’assurer un plus grand dynamisme.

 

Abordons à présent le 6e chapitre : Auderghem, une commune enfant admis.

Je souhaiterais ici poser une question. Ecolo comme Défi mentionnaient la création d’une nouvelle école communale. Pourquoi avoir abandonné le projet ? Ensuite, concernant la place dans les crèches, avez-vous l’ambition de mieux travailler avec les crèches privées ? Avez-vous également l’ambition de mettre en place une plaine de jeux couverte ?

Enfin, je terminerai ce chapitre par une remarque. Je regrette votre manque d’ambition à l’égard du numérique. Il ne faut pas simplement apprendre à manier les outils numériques mais à comprendre comment ils sont créés. Il faut apprendre à nos jeunes le codage.

 

Concernant le chapitre 7, Auderghem une commune alliant qualité de vie et emploi de proximité , je n’ai pas particulièrement de commentaire à faire.

 

Concernant le chapitre 8. Auderghem, une commune ouverte et accessible à tous

Je commencerai par une question concernant votre volonté d’acquérir des biens immobiliers pour en faire du logement - je suppose - social. Pourquoi privilégier l’achat public ? Que comptez-vous faire pour le logement moyen ?

Ensuite, concernant les Agences immobilières sociales : il existe depuis 10 ans une agence immobilière sociale privée à Auderghem, qui est la principale opérant à Auderghem, y gérant 36 logements, et ne recevant aucune aide de la commune. Ne serait-il pas temps de favoriser cette initiative qui profite à de nombreux Auderghemois ?

 

Concernant le chapitre 9. «  Auderghem, une commune sportive et culturelle » 

Je regrette le manque d’ambition. En termes de sport, vous ne faites aucunement référence à une possibilité de permettre aux Auderghemois d’avoir accès à une piscine communale à prix réduit. Cette mesure était pourtant dans le programme d’Ecolo.

Concernant le Rouge-cloitre. Je regrette votre manque d’ambition quant à ce cadre exceptionnel. Mais nous aurons l’occasion d’en débattre plus tard. 

 

Enfin concernant le chapitre «  Auderghem, une commune sure et tranquille » , vous pourrez compter sur notre soutien dans la lutte contre la cybersécurité et le cyberharcèlement. Je regrette toutefois votre manque de volonté d’installer des caméras de surveillance non pas pour la propreté, mais bien pour assurer la sécurité dans les lieux sensibles à Auderghem. 

 

Pour conclure je dirais que notre groupe n’hésitera pas à soutenir les mesures que nous jugerons positives pour la commune. Toutefois, permettez-moi de souligner ma déception quant à votre manque d’ambition. Ecolo n’a de cesse de répéter « Un autre monde est possible ». Pourtant une fois qu’on analyse les mesures proposées pour, soit disant, changer « ce monde » et revenir au local, on ne constate que très peu d’ambitions, très peu de changements. Vos beaux discours me paraissent de la poudre aux yeux. Vous dites que vous voulez nous faire rêver. Sachez que pour moi ce n’est pas le cas. Je ne rêve pas devant cette nouvelle majorité.