News

Retour aux news

160 places en plus pour les élèves des Marronniers

A chaque rentrée, la question du nombre de places disponibles dans les écoles bruxelloises se fait de plus en plus pressante. Anticipant cette croissance, la commune d’Auderghem a, dès le début des années 2000, choisi d’investir dans un vaste programme de rénovation et d’agrandissement de son bâti scolaire.

Aujourd’hui, ce programme connaît un développement important avec l’ouverture d’un tout nouveau bâtiment. Cofinancé par la Fédération Wallonie-Bruxelles, celui-ci permettra de presque doubler la capacité d’accueil de l’école Les Marronniers. Mais aussi de répondre aux demandes d’inscription de plus en plus nombreuses dans l’un des quartiers les plus jeunes et les plus densément peuplés d’Auderghem.

En 15 ans, le nombre d’élèves a augmenté de près de 26 % à Auderghem. Une croissance significative qui dépasse la croissance démographique communale et qui traduit une autre tendance : le rajeunissement de la population auderghemoise.

«  C’est mathématique : plus d’habitants signifie plus de besoins à satisfaire en matière de services à la population  », observe Christophe Magdalijns, bourgmestre faisant fonction. «  Que ce soit en termes d’accueil, de logements, d’infrastructures sportives, de crèches mais aussi d’écoles, les pouvoirs publics bruxellois doivent faire face à la nécessité d’investir. En 10 ans, Auderghem a ainsi consacré pas moins de 10 millions à son bâti scolaire ».

Rénovation et agrandissement du Centre Scolaire du Blankedelle, démolition et reconstruction des maternelles du Centre Scolaire du Souverain et maintenant extension du Centre scolaire des Marronniers. Au total, près de 400 nouvelles places ont été créées, portant la capacité d’accueil totale de l’enseignement communal à 1.500 places.

«  Chaque projet a aussi été l’occasion d’améliorer le cadre de vie des élèves et des enseignants, avec un impact direct sur la qualité de l’encadrement pédagogique  », souligne Christian Coppens, échevin de l’Enseignement. «  Nous pouvons ainsi réellement limiter le nombre d’élèves à maximum 20 par classe  ».

Le nouveau bâtiment permet d’augmenter le nombre de places disponibles au Centre scolaire des Marronniers de 240 à 400 : 12 classes en primaire et 8 classes en maternelle. «  Nous ouvrirons les 6 nouvelles classes de primaires de manière progressive, une par an, en commençant par la première. Nous avons clairement choisi de privilégier la proximité. Les Auderghemois auront la priorité jusqu’au 1 er janvier  ».

Le nouveau bâtiment a été conçu suivant des normes proches des constructions passives, avec toiture verte, récupération des eaux de pluie, chaufferie haute performance, locaux insonorisés, etc. «  Son architecture moderne permet de mettre en valeur le bâtiment scolaire originel qui bénéficiera lui aussi d’une rénovation dans les deux ans à venir  », précise le bourgmestre faisant fonction.

Chaque local a été pensé pour servir la pédagogie, jusque y compris les sanitaires où des fontaines collectives et adaptées aux tout petits ont été installées. «  Tout le mobilier est flambant neuf  », sourit la directrice, Dominique Gravy. « Les classes de primaire sont équipées de tableaux blancs interactifs. Tous les locaux sont spacieux. Et nous avons enfin une vraie belle salle des profs. Il est clair que, pour le corps enseignant, évoluer dans un environnement pareil, cela change tout. Pas seulement en termes de confort de travail mais aussi, voire surtout, en termes d’enseignement. Cela va faciliter les échanges formels mais aussi informels  ».

Un grand local pour la sieste, deux réfectoires, deux cuisines dernier cri, des douches pour les enseignants, un espace garderie… La nouvelle infrastructure, non contente d’augmenter la capacité d’accueil de l’école, permet aussi de dégager des espaces dans l’ancien bâtiment. Deux classes seront récupérées et un local sera spécifiquement consacré à la psychomotricité.

Coût total des travaux : 2.763.768,50 € dont 1.336.049,50 € sur fonds propres et 1.427.719,00 € sous forme de subsides de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Pour Marie-Martine Schyns, Ministre de l’Education du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles : « le projet qui se concrétise à Auderghem illustre le besoin de création de nouvelles places, principalement à Bruxelles. C’est une priorité de la Fédération Wallonie-Bruxelles : plus de 17.000 places ont été créées depuis le début de cette législature. Mais il faudra aller au-delà, avec des financements structurels qui s’inscriront dans le cadre d’une programmation pluriannuelle basée sur une étude objective des besoins dans chaque commune. Il faut en parallèle travailler à l’attractivité de toutes les écoles. C’est un enjeu fondamental du Pacte pour un enseignement d’excellence ».

«  Chaque année, nous recevons de plus en plus de demandes d’inscription », poursuit Christophe Magdalijns. «  Nous pensons que les communes doivent jouer un rôle central dans le développement d’une infrastructure de qualité pour l’enseignement fondamental, en collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles. En agrandissant et en rénovant ses écoles l’une après l’autre, Auderghem montre clairement qu’elle place l’éducation au centre de ses préoccupations. Nous ne nous donnons pas seulement la possibilité d’accueillir plus d’enfants dans un cadre pédagogique optimal. Nous offrons une solution scolaire de qualité dans l’un des quartiers les plus densément peuplés et les plus jeunes d’Auderghem. A l’heure où on s’inquiète pour l’avenir de notre vivre ensemble, c’est plus que jamais essentiel ».

 

 

3 écoles rénovées et agrandies pour 11,7 millions d'investissement en 15 ans

2000 - 2015 : Amélioration continue du bâti scolaire, 2 millions €

2006 : Rénovation et l’agrandissement du Centre Scolaire du Blankedelle, 2,9 millions €.

2011 : Démolition et la reconstruction des maternelles du Centre Scolaire du Souverain, 4,1 millions €

2016 : Agrandissement du Centre Scolaire des Marronniers, 2,7 millions €

Total : 11,7 millions €
Total sur fonds propres : 10,4 millions €

 

 

Données sur l'extension du Centre scolaire des Marronniers

Coût des travaux : 2.763.768,50 €  Total des subsides : 1.427.719,00 €

Capacité d’accueil avant travaux : 6 classes en primaire et 6 classes en maternelle (environ 240 élèves)  Capacité d’accueil après travaux : 12 classes en primaire et 8 classes en maternelle (environ 400 élèves)

En primaire, les nouvelles classes sont pensées (câblages,…) pour accueillir les nouvelles technologies. Trois tableaux blancs interactifs sont installés et la dernière classe pourra bénéficier d’un projecteur numérique portable selon les besoins.

En maternelle, les nouvelles classes disposent de commodités (toilettes, éviers,…) adaptées et en nombre (ce qui permet d’éviter de trop longues attentes).

De nouveaux locaux :

  • Une salle du personnel qui favorise les échanges entre enseignants.
  • Deux réfectoires capables d’accueillir tous les enfants en même temps, en lieu et place de manger dans les classes
  • Un local uniquement dédié à la sieste (en lieu et place d’un aménagement quotidien de la classe).  Celui-ci pourrait également être utilisé, de manière occasionnelle, comme salle d’exposition.
  • Un préau
  • L’aménagement, dans l’ancien bâtiment, d’un local de psychomotricité supplémentaire permettant de travailler avec le corps les différentes notions apprises en classe.

 

 

Le paysage scolaire à Auderghem

Avec 23 écoles pour 32.000 habitants, Auderghem est l’une des communes qui offrent le plus haut taux de couverture scolaire.

Avec ses 4 écoles communales de l’enseignement fondamental, Auderghem a développé une offre pédagogique diversifiée à travers 4 projets pédagogiques différents, dont certains ont été précurseurs.

  • Centre scolaire du Souverain : Cirquétude
  • Centre scolaire Pinoy : immersion linguistique
  • Centre scolaire du Blankedelle : expression et éco-citoyenneté
  • Centre scolaire des Marronniers : "L'Art en plus". Une enseignante plasticienne travaille avec les enseignants de toutes les classes sur des projets visant à améliorer la compréhension de matières telles que les mathématiques ou l'écriture au travers de projets et d'expressions artistiques.

 

 

Quelques éléments concernant les projets pédagogiques menés à Auderghem sous la mandature actuelle

Engagement d’un conseiller pédagogique.

Le Conseiller pédagogique soutient les directions et équipes pédagogiques. Il met en place de projets visant à améliorer la qualité de l’enseignement communal et le bien-être des enfants. 

Monitoring d’acquisition des compétences

Auderghem a conçu et mis en place un ensemble de mesures et d’outils originaux permettant de faciliter le suivi des élèves afin d’intervenir au plus vite auprès des élèves et des classes en difficulté : évaluations externes et analyses, cahier de progrès en maternelle, grilles d’observations, dossiers individuels, concertations mobilisant un personnel pluridisciplinaire, document relais, collaboration PMS & PSE…

Engagement d’un maître spécial de néerlandais.

L’engagement d’un maître spécial de néerlandais a pour objectif d’améliorer les compétences des enfants en néerlandais, mais, également, de libérer des heures de cours pour le titulaire : de 24 périodes de cours dont 3 à 5 heures de néerlandais on passe à 24 périodes de cours auxquelles s’ajoutent 3 à 5 heures de néerlandais.

Malles de jeux à vocation pédagogique

Auderghem expérimente l’usage de malles de jeux à vocation pédagogique. Celles-ci passent d’une classe à l’autre. L’objectif ? Vivre les apprentissages de manière concrète, avec son corps, en collaboration avec les autres, dans la joie et la bonne humeur.  Apprendre à mieux se connaître les uns les autres et à se respecter, même dans la défaite.

Malles scientifiques

A nouveau, l’idée est ici de mettre du matériel à disposition des enseignants pour pouvoir expérimenter, essayer, vivre concrètement ses apprentissages en lieu et place de les découvrir sur le papier glacé de manuels. Ce projet est en phase de lancement.

Section pédagogique dans la bibliothèque

La bibliothèque communale du Centre possède une série d’ouvrages à vocation pédagogique susceptibles d’intéresser enseignants et parents.  Dans ce cadre, les bibliothécaires ont souhaité étoffer l’offre proposée et, surtout, rédiger un petit livret recensant tous ces ouvrages afin de leur offrir une meilleure visibilité.  On y trouvera aussi bien des livres pour comprendre l’évolution des enfants, certains troubles d’apprentissage susceptibles d’intervenir durant la scolarité ou encore pour préparer une conférence.