News

Retour aux news

Arnaques au digipass : les victimes invitées à porter plainte

La police met en garde contre la recrudescence d’un nouveau type d’escroquerie via le lecteur de carte digipass.

L’arnaque commence par un appel téléphonique. L‘escroc, usurpant l’identité d’un employé de Belgacom ou de la Commission européenne, annonce le remboursement d’un trop-perçu sur le compte de la victime. S’en suit un email de confirmation. Le piège se referme enfin lors d’un ultime appel où la victime est amenée à communiquer les combinaisons de son digipass pour permettre le remboursement. "Jamais une banque ou un organisme public ne demandera un code secret ou une combinaison codée par téléphone", insiste Laurent Masset, porte parole de la zone de police. "Si cela arrive, c’est une arnaque. La règle est simple: ne jamais communiquer ses données bancaires par téléphone".

Autre mésaventure : celle d’un Auderghemois possédant une carte de stationnement pour personne handicapée. Ce dernier s’est fait soutirer 250€ sous la menace de se voir retirer son permis de conduire, s’il ne participait pas aux frais de réparation d’une voiture endommagée à son tort lors d’un accrochage imaginaire.

Gwenaëlle François de la Maison de la Prévention appelle donc à la vigilance. "Les personnes âgées sont les cibles privilégiées de ce type d’arnaques. Il ne faut donc pas hésiter à sensibiliser les aînés de son entourage. Parlez-en à vos parents et grands-parents !".

La police demande également de systématiquement porter plainte.