News

Retour aux news

Enseignement : Auderghem lance le carnet de progrès

Enseignement communal : deux nouveaux outils pour ”niveler vers le haut”

Depuis 4 ans, Auderghem questionne ses pratiques pédagogiques. Une démarche critique qui a débuté par l’engagement d’un conseiller pédagogique chargé de faire le lien entre la commune, les enseignants et les directions mais aussi de développer de nouveaux outils d’enseignement. C’est ainsi qu’a été mis en place un ”monitoring des apprentissages” : une méthode de suivi unique en Fédération Wallonie-Bruxelles, qui au bout de 3 ans, donne des résultats plus que probants, tant pour les élèves que pour les enseignants (voir Auderghemois 80 et 90 ).

”Aujourd’hui, nous poussons la démarche avec deux nouvelles initiatives”, explique Bernard Mugrabi, conseiller pédagogique. ”A la rentrée, nous introduirons ce que nous appelons ”le document relais”. Il s’agit d’une grille d’évaluation globale que nous avons conçue avec les professeurs et qui se transmettra de titulaire en titulaire, depuis l’accueil en maternelle jusqu’à la 6e primaire. L’idée est de délivrer au professeur une idée précise des points forts et des difficultés de chaque élève qu’il reçoit en septembre. Cela lui permettra de savoir directement sur quoi il doit travailler et de gagner un temps précieux”.

La deuxième initiative concerne uniquement les plus petits. ”Comme en primaire, nous voulions aussi développer un outil transversal d’accompagnement pour les maternelles”, précise l’échevin de l’Enseignement. ”Mais reproduire le monitoring des apprentissages n’était pas pertinent. Nous avons donc créé le cahier de progrès”.

Imaginé avec les professeurs, le cahier de progrès permet d’évaluer les compétences en fonction de seuils d’acquisition. Il est en test depuis quelques mois et sera généralisé dès la rentrée sans être toutefois obligatoire. ”Le cahier de progrès ne sera jamais communiqué aux parents”, précise Bernard Mugrabi. ”Par contre, il permettra d’évaluer très rapidement l’évolution de chaque enfant. Il sera aussi très utile pour préparer les rencontres avec les parents, faire un point sur la classe ou coordonner le travail avec le PMS”.

”Très peu de communes ont pris l’option d’engager un conseiller pédagogique au sein de leur administration”, confie le bourgmestre en titre. ”En le faisant, nous savions que nous serions amenés à remettre en cause nos pratiques. Et ce n’est pas fini. Nous allons prochainement mettre en place un projet spécifique pour les élèves qui ont des difficultés d’apprentissage”. Affaire à suivre...

-----------------------------------------------

Un monitoring des apprentissages qui fait des émules

Alors que les 6e préparent leur CEB, 14 classes de 2e et 4e primaires des écoles communales s’apprêtent à passer des examens... qui ne sont pas des examens ! C’est que cette évaluation ne conditionne en rien le passage dans la classe supérieure mais fait partie du ”monitoring des apprentissages” créé par Auderghem. ”Ce monitoring nous a déjà permis d’améliorer la continuité d’apprentissage dans certains établissements et d’adapter certains cours”, sourit Bernard Mugrabi. ”C’est un support de discussion et de recherche très utile pour rendre l’enseignement communal le plus efficace possible”. Créé il y a 3 ans, le monitoring a depuis inspiré d’autres pouvoirs organisateurs et est aujourd’hui proposé par le Conseil de l’Enseignement des Communes et des Provinces.