News

Retour aux news

Délestage électrique à Auderghem : 1 seul bâtiment concerné

La presse s’en est fait l’écho : en novembre, la Belgique risque d'être confrontée à d'importantes pénuries d'électricité. Auderghem est citée parmi les communes qui pourrait être touchée par le plan de délestage.

Qu’en est-il réellement ?

Après vérification, il s’avère que la commune d’Auderghem ne sera pas touchée par le plan de délestage , à l’exception d’un seul bâtiment situé à Notre Dame au Bois.

«  En 2014, lors de l’apparition de la première crise de gestion de la pénurie en Belgique, le plan fédéral de délestage reprenait pour la Région de Bruxelles-Capitale deux communes concernées partiellement en cas d’activation des mesures de délestage  », écrit Sibelga. «  Il y avait Uccle avec une petite vingtaine de rue entre Fort Jaco et les limites de Rhode et Linkebeek. Et Auderghem pour une petite quinzaine d’habitations situées sur la drève de Bonne Odeur et un client professionnel situé rue des Bûcherons (garage Smart). Sibelga avait promis en 2014 que la situation anachronique de ces quelques clients auderghemois serait rapidement solutionnée. Je peux vous confirmer que tous les clients de la drève de Bonne Odeur sont maintenant alimentés directement par le réseau haute tension bruxellois. L’opération a été réalisée par le rachat de la cabine haute tension qui était située dans un gros immeuble de bureau au début de la drève, juste après la sortie de l’autoroute.

Il reste un seul client auderghemois qui ne pourra jamais être rapatrié sur le réseau électrique bruxellois, c’est le garage Smart  ».

Auderghem a donc demandé à être retiré de la liste des communes concernée par le plan de délestage.

«  J’invite les Auderghemois à modérer leur consommation électrique  », insiste toutefois le bourgmestre faisant fonction. «  Au-delà des polémiques, ce risque de pénurie doit nous amener à réfléchir sur nos comportements. Nous avons tout à y gagner, pour la planète et pour notre portefeuille  ».