News

Retour aux news

Des cours de récréation apaisées : Des aménagements spécialement conçus pour prévenir les conflits et le harcèlement entre élèves

 

Cette année, les élèves des écoles communales vont faire leur rentrée dans des cours de récréation entièrement réaménagées. Des nouveautés qui poursuivent deux objectifs : la prévention des violences et la verdurisation de ces espaces de vie.

Lieux de socialisation par excellence, les cours de récréation peuvent aussi être le théâtre de conflits. " Les violences et le harcèlement à l’école peuvent prendre des formes extrêmement variées ", explique Bernard Mugrabi, conseiller pédagogique. " Et surtout, elles peuvent parfois être totalement invisibles pour les enseignants, les éducateurs et même les parents ".

 

Pour prévenir ces phénomènes, les cours des écoles communales ont été divisées en différents espaces : zone ballon, zone jeux sans ballons, zone calme, zone interdite… Ceci afin d’éviter les conflits de "territoire". Des jeux et des livres sont aussi désormais mis à disposition des élèves " car un enfant qui ne s’ennuie pas, n’ennuiera pas les autres ". Enfin, " toutes les équipes éducatives et les accueillantes extra-scolaires ont suivi une formation sur ce sujet, parce qu’il est essentiel de maîtriser les outils pour repérer, prévenir et contrôler le harcèlement ".

 

Les cours des 4 écoles communales seront également plus vertes cette année. Les Marronniers et le Souverain-Cirquétudes avaient déjà engagés cette conversion l’année dernière en participant à la campagne de Good Planet Belgium " Ose le vert, recrée ta cour ".

" Notre cour s’est littéralement métamorphosée ", s’enthousiasme Charlotte Walry, porteuse du projet pour les Marronniers. " D’un espace en béton un peu déprimant, nous sommes passés à un espace d’activités vert incroyable avec des huttes en saule, un potager et même un jardin. C’est le jour et la nuit ". Le Pré des Agneaux et le Blankedelle ne sont pas en reste avec l’aménagement d’un potager  dans  les  deux  écoles et d’une mare pédagogique au Blankedelle. " Il faut souligner que tous ces projets ont vu le jour grâce à l’implication conjointe des équipes éducatives mais aussi des familles, des ouvriers du Plan Vert et même des maçons de la commune ", sourit l'échevine de l'Enseignement. " Cette volonté de verdurisation présente le triple avantage de reconnecter enfants et instituteurs, de créer un espace de jeu naturel tout en éveillant le corps enseignant à la pédagogie du dehors ".