News

Retour aux news

Favoriser le commerce local

Alors que la Chaussée de Wavre retrouve un nouveau dynamisme poussé par l'arrivée de nouvelles "grandes" enseignes, la commune a décidé de réaliser un état des lieux précis du tissu économique et commercial auderghemois. Objectif : identifier de nouvelles opportunités en termes de développement local.

Quels types de commerces compte la commune ? Quelle est leur répartition géographique ? D'où vient la clientèle ? "Nous disposons d"un certain nombre d'informations mais celles-ci sont fort générales", confesse l'échevine de l'économie. "C'est la raison pour laquelle nous avons décidé de mener un état des lieux économique précis. D'octobre à décembre, une enquêtrice dressera un inventaire des surfaces vides et occupées et en profitera pour soumettre un questionnaire aux commerçants".

Objectif de la démarche : établir un plan d'actions en vue de soutenir le commerce local. "Certaines mesures portent leur fruit. Les taxes sur les surfaces vides et nos courriers aux propriétaires les poussent à vendre ou à louer. La rénovation de la Chasse Royale ou du square Saint-Julien a permis d'attirer de nouvelles enseignes. Ce que nous voulons ici, c'est identifier de nouveaux moyens pour inviter ceux qui vivent à Auderghem mais aussi ceux qui y travaillent à privilégier le commerce local".

De mai 2015 à août 2016, le nombre de surfaces commerciales vides a baissé de 23% sur la chaussée de Wavre, passant de 34 à 26 unités. Le taux d'occupation frôle ainsi les 90%. "On vient de loin", se réjouit l'échevine. "Il y a 10 ans, on  atteignait à peine les 80%".