News

Retour aux news

La plus grande fresque de Bruxelles sera détruite prochainement

Vestige d'une époque où le "tout au bureau" était la norme, le 191 boulevard du Souverain sera démoli ce printemps pour être remplacé par des logements. En attendant, la façade du "paquebot" arbore une oeuvre monumentale : la plus grande fresque jamais réalisée à Bruxelles.

C'est une oeuvre qui fera date dans l'histoire du graf bruxellois. Signée par SozyOne, l'un des pionniers du graffiti à Bruxelles, la fresque couvre une surface de plus de 1.000 m2, ce qui en fait la plus grande jamais réalisée dans la capitale. "La fresque donne à voir un personnage tirant son chapeau, tout droit sorti de l'univers de l'artiste, d’où s’envole une nuée d’oiseaux stylisée, fidèle à son esthétique bien connue", raconte Florence Mainguet, responsable du service Culture.

L'oeuvre est le fruit d'une collaboration entre l’entrepreneur qui construira le futur immeuble de logements et l’ASBL Urbana active dans le street art et à l'origine des fresques BD à Bruxelles. Elle est forcément vouée à disparaître. "Dans le graffiti, on a l’habitude de ce que les médias appellent aujourd’hui l’art éphémère", explique SozyOne. "Nous, une fois qu’on a fait notre truc, on l’a fait c’est tout, le moment a existé et il existe pour toujours… ".

 

60 NOUVEAUX LOGEMENTS À LA PLACE DES BUREAUX DES ANNÉES 60

Le "paquebot" situé au 191 boulevard du Souverain va être démoli : un nouvel immeuble sera prochainement érigé avec, côté rue Idiers, une hauteur adaptée aux bâtiment voisins. Au total, 93 logements seront construits au-dessus d'un rez de chaussée commercial. "Auderghem a été l'une des premières communes à plaider pour la reconversion ou le remplacement des immeubles de bureaux par du logement", explique l'échevin de l'Urbanisme. "La reconstruction du "191" est plus qu'un symbole . C'est le signe d'un changement que nous avons réussi à faire passer auprès des porteurs de projets. Hormis dans certaines zones qui se prêtent moins bien au logement, le "tout-au-bureau" n'a plus sa place à Auderghem".

"La reconversion de bureaux en logements est une occasion d’améliorer fortement la qualité du bâti", complète le bourgmestre faisant fonction. "C'est aussi un moyen de limiter la navette de travailleurs venant de la périphérie".