News

Retour aux news

Le rapprochement entre voisins, un effet inattendu de la crise sanitaire

(photo datant d'avant la crise sanitaire)

 

"Dans l’Allée des Colzas, il y a vraiment un avant et un après"

 

Si pour certains le confinement a été synonyme de repli sur soi, pour d’autres en revanche il a été l’occasion de (re)découvrir sa rue. Un effet inattendu qui a entraîné la naissance de plusieurs initiatives d’entraide entre voisins. C’est notamment le cas dans l’allée des Colzas.

" Tout a commencé les premiers soirs du clap de 20h pour soutenir le personnel soignant ", se souvient Serge D’haillecourt, habitant de la rue " Je suis sorti de chez moi et j’ai crié : Bonsoir, il est 20h, faites du bruit ! Les gens ont d’abord été surpris, puis c’est devenu une habitude, comme un rituel ". Le mouvement prend de l’ampleur et les applaudisseurs de balcon se multiplient. " Un soir, nous nous sommes tous mis à notre porte, un verre à la main et on a commencé à discuter de maison en maison ". S’en suit la mise sur pied d’un groupe WhatsApp qui compte rapidement une cinquantaine d’abonnés. " Aujourd’hui il ne se passe pas un jour sans message sur le groupe. Certains demandent des services, d’autres en offrent. C’est une sorte de bienveillance collective ". Point d’orgue de cette nouvelle cohésion entre voisins, l’organisation d’une brocante le 20 septembre dernier. " C’était très gai. La commune nous a donné un coup de main pour la logistique, le Bourgmestre est venu nous saluer, d’autres voisins des avenues Vandromme et Keyen ont même proposé de participer à l’édition de l’année prochaine. On peut vraiment dire que la sauce a bien pris, et spontanément en plus ! Il n’y a donc aucune raison que cette belle aventure s’arrête ".