News

Retour aux news

Nouvelle baisse de la criminalité : Le rapport annuel de la police consultable en ligne

 

Avec deux points noirs : la hausse des cambriolages et de la délinquance informatique

 

Plus court, plus lisible et plus convivial. Le dernier rapport d’activité de la zone de police Uccle-Watermael-Boitsfort- Auderghem est désormais consultable en ligne. Pour sa dernière livraison, celui-ci révèle une baisse générale de la criminalité de 0,9%. Parmi les points noirs : une légère recrudescence des cambriolages et la montée en puissance de la délinquance informatique.

Moins 22% de vols dans les véhicules, moins 21,7% de vols avec violence, moins 13,7% de dégradations de propriétés : les résultats en matière de sécurité sont globalement  bons ”, commente la bourgmestre faisant fonction. “ Mais cette 7e baisse successive de la criminalité ne doit pas pour autant faire baisser notre vigilance ”.

En effet, le rapport révèle une légère hausse des cambriolages. “ C’est pour cette raison que nous devons continuer à inciter les Auderghemois à protéger leurs habitations et à prévenir la police avant leurs départs en vacances ”.

 

Côté sécurité routière, le nombre d’infractions tombe à 83.347 contre plus de 116.000 l’année précédente, avec notamment une baisse spectaculaire de 40 % des excès de vitesse. “ Il faut souligner une prise de conscience de certains automobilistes dans ce domaine ”, souligne Laurent Masset, porte-parole de la zone de police, “ ce qui n’est pas encore le cas pour d’autres comportements tout aussi dangereux, comme l’utilisation du portable au volant ”.

 

Le rapport pointe également la poussée des délits informatiques, principalement sous la forme d’arnaques ou de vol d’informations personnelles (fishing). “ Nous ne découvrons pas ce phénomène ”, rappelle la bourgmestre f.f. “ Le personnel policier est formé aux différents types de cybercriminalité depuis plusieurs années et la lutte donne des résultats. Mais il est clair que nous devons intensifier les actions de sensibilisation auprès des publics les plus vulnérables ”. Parmi les projets à venir: la création au sein de la Maison de la prévention d’un service spécifique dédié à la lutte contre le cyberharcèlement envers les enfants et les adolescents.

 

Pour plus de détails concernant ces chiffres, le rapport complet est disponible sur le site de la police locale.

www.policelocale.be/5342