News

Retour aux news

Pendant le confinement, Sarah a cuisiné 1.400 repas pour la Croix-Rouge

 

"L’histoire a débuté en mars suite à une hospitalisation. À ma sortie j’ai voulu remercier le personnel en préparant un couscous pour tout le service des urgences, à peu près 80 personnes. L’échevine de la cohésion sociale a été informée de mon initiative et  m’a demandé si je pouvais faire des repas solidaires pour la Croix Rouge. Le jeudi suivant je préparais 120 repas pour les SDF, ça a duré 8 semaines ”. Étant donné les volumes,  deux membres du personnel de la Maison des Jeunes, Simona et Fatima, ont été détachés pour aider Sarah dans ses préparations et la cuisine de la Maison des Jeunes a été réquisitionnée.

Au plus fort nous sommes montés jusqu’à 180 repas par jour. Je commençais à 7h du matin pour finir de mettre en barquette en fin de soirée avec toute ma famille. Le lendemain, la Croix-Rouge venait chercher les plats pour les distribuer aux SDF et à l’épicerie sociale. C’est une période que je n’oublierai jamais. J’ai reçu tellement de messages de remerciement, ça m’a vraiment fait chaud au cœur. Je souhaite continuer car j’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de personnes en difficulté ".

Un sentiment partagé par Luc Swyssen, responsable de  la Croix Rouge d’Auderghem, qui constate une demande plus importante pour les colis alimentaires ces dernières semaines. " C’est un indicateur fort. Une couche de la population a visiblement basculé dans la précarité suite à une baisse de revenus liée au Covid. Nous vivons une crise sociale sévère, il faut absolument continuer à être solidaire car cette situation risque de perdurer ".