News

Retour aux news

Trottinettes mal garées : Auderghem lance une campagne de sensibilisation avant de sévir

 

" J’ai beaucoup de sympathie pour les trottinettes électriques, et pour les moyens de transport partagés, mais cela ne veut pas dire que tout le monde peut les jeter là où ils veulent. On vit en communauté et les gens doivent avoir du respect pour les autres “!

L'échevine de la Mobilité n'a rien contre les trottinettes. Au printemps dernier, elle a elle-même troqué la voiture pour le célèbre véhicule à deux roues. " Je gagne un temps fou ", constate-t-elle. Mais comment lutter contre l'anarchie provoquée par une minorité d'individus sans décourager l'usage de ce mode de déplacement alternatif?

" Certaines communes ont pondu des règlements absurdes et la Région a même été jusqu'à interdire certaines zones. Pourtant, il suffit de relire le code de la route ! tout est là : l’usage de trottinettes, de patins à roulettes ou de planches à roulettes n’est autorisé qu’à la condition de veiller à ne pas compromettre la sécurité des piétons ni la commodité du passage. Nous allons donc tout simplement l'appliquer! "

 

Une campagne sera lancée fin de cette année, privilégiant la sensibilisation et la médiation. Elle durera trois mois. “ Si, après la période d’essai, on constate que les gens continuent de laisser traîner les trottinettes, nous dresserons des procès-verbaux contre les utilisateurs et les sociétés de location “. A bon entendeur...