News

Retour aux news

Une communauté de plus de 3.000 co-voitureurs potentiels

 

Auderghem initie un partenariat inédit avec les plus gros employeurs de la commune.

 

En Belgique en heure de pointe, trois voitures sur quatre sont occupées par une seule personne. Or, on estime qu’avec 10% d’automobilistes seuls en moins, on pourrait diminuer les files de 40%. Et avec 25% en moins, on mettrait un terme aux bouchons. Voilà  pourquoi la  Commune,  le CPAS, le Chirec et Carrefour viennent de signer un partenariat avec la plateforme Kowo . L'objectif : créer la plus grande communauté locale de co-voitureurs potentiels. Le principe : atteindre une masse critique suffisante d’utilisateurs pour rendre le co-voiturage compétitif.

 

Personne dans mon entreprise n’habite près de chez moi… Je n’ai pas les mêmes horaires que mes collègues…Comment faire en cas d’urgence…

" Les freins au co-voiturage sont nombreux ", constate-t-on au service Mobilité. " Avec ce partenariat, nous voulons apporter une réponse à ces freins dont le premier levier est la plateforme elle-même. En effet, en plus d’une solution de matching quotidien entièrement automatisée, avec Kowo, nous proposons une assurance retour tout à fait unique. Cela signifie qu’en cas d’imprévu, un enfant malade par exemple, nous garantissons une solution pour ramener gratuitement tout le monde à la maison ".

 

Autre levier sur lequel les partenaires comptent : le nombre d’utilisateurs potentiels. " Entre 6h et 10h du matin en semaine, ce sont 13.200 véhicules qui entrent dans Auderghem dont une partie sont des navetteurs qui travaillent à  Auderghem. En plus de leur proximité géographique, l’administration communale d’Auderghem, le CPAS, Carrefour et le Chirec Delta rassemblent une communauté théorique de 3.000 co-voitureurs. Ce qui est largement suffisant pour lancer une dynamique à l’échelle locale et être sûr de trouver un co-voitureur qui habite près de chez soi ou qui partage les mêmes horaires ”.

 

Du côté du Chirec, on rappelle que l’emménagement de l’hôpital à Delta a entraîné de nombreux changements pour ses 600 médecins et 1.200 membres du personnel. " Le Chirec se devait de développer des alternatives de mobilité et la proposition de la commune d’Auderghem s’est avérée innovante, sécurisée et écologique ", note Michel Dewever, Médecin-Chef. " Cette politique de partage, tournée vers l’avenir, correspond parfaitement à la philosophie de l’hôpital ".

 

Lobby pour remplacer le viaduc par un boulevard urbain, installation de vélobox, stations de gonflage et de réparation vélos, incitants pour l’installation de bornes de recharge rapide pour les véhicules électriques, multiplication des stations de voitures partagées… " Nous sommes de plus en plus convaincus qu’il faut agir à 360 degrés ", conclut-on à la commune. " En créant cette communauté d’entreprises, nous ouvrons un nouveau front ".