News

Retour aux news

Voici l'histoire de vos héros invisibles

 

Depuis le début de la crise, ils sont là. On ne les voit pas, on ne les entend pas. Et pourtant, sans eux, les services essentiels à la population n'auraient pas pu être assurés.

Garder les enfants des personnels de première ligne, inhumer les victimes au cimetière communal, sensibiliser les jeunes aux règles de confinement, délivrer des documents urgents, soigner les pensionnaires de la Résidence Reine Fabiola, patrouiller dans les rues, répondre aux inquiétudes via le numéro vert, continuer à assurer l'aide à domicile des personnes isolées, ramasser les poubelles et bien sûr, soigner les victimes du Covid-19... Les tâches sont nombreuses. En temps de crise, les défis le sont encore plus.

À travers ce numéro spécial de l'Auderghemois, nous avons voulu rendre hommage à toutes celles et ceux qui n'ont jamais cessé d'agir dans l'ombre pour que notre commune continue de fonctionner.

Il est impossible de tous les citer. Aussi, nous vous proposons les récits de quelques "grands" témoins. Leur histoire est souvent l'histoire de tous.

Vous le verrez : même si la peur est quelque part toujours présente dans un coin de la tête, aucun n'a jamais eu l'idée de reculer. Au contraire ; cette crise a révélé des hommes et des femmes généreux, prêts à s'engager au services des autres et de leur commune.

Mais cette crise a également mis autre chose en lumière : la capacité des Auderghemois à se serrer les coudes. Que ce soit les centaines de familles qui ont commandé des plats à emporter pour soutenir les restaurants de la commune, les jeunes de la MJA qui ont préparé des repas pour les plus démunis ou les innombrables couturières volontaires de l'opération "Un masque voor iedereen", vous avez été nombreux à faire preuve d'une solidarité qui force l'admiration.

Plus que jamais, nous sommes fiers d'être les bourgmestre, échevines, échevins et conseillers d'Auderghem. Bien sûr, la crise n'est pas finie et nous continuerons à nous battre. Mais il n'est certainement pas trop tôt pour déjà vous dire : merci!

Au nom de tout le Conseil, Didier Gosuin, Bourgmestre

 

L'Auderghemois 113