Histoire et patrimoine

PRDD, le nouveau projet de ville: ce qu’il dit sur Auderghem

Le Plan régional de développement durable (PRDD) est le document qui fonde la politique territoriale de la Région de Bruxelles-Capitale aux horizons 2025 et 2040. Il est à l’enquête publique jusqu’au 13 mars 2017.

D’après le document mis à l’enquête publique «  la Région a pour ambition de développer une ville compacte à travers une densification maîtrisée permettant de développer de grands projets urbains visant à la mixité des quartiers en développant à la fois des logements, pôles économiques et infrastructures de mobilité ». Qu’en est-il pour Auderghem ?

Développement urbain

Le PRDD énonce 5 principes qui conditionnent la densification voulue par la Région :

- l’accessibilité en transport public (l’idée est de permettre une plus grande densité dans les quartiers bien desservis en transports en commun)

- la distance entre les fronts bâtis (ici, le principe est de favoriser la densification en hauteur lorsque les voiries sont larges)

- le respect du patrimoine architectural

- la présence suffisante d’espaces verts

- la taille des parcelles et des îlots.

Auderghem répondant à ces principes, elle est donc plus particulièrement visée par les objectifs de densification du PRDD. Et ceci de plusieurs manières.

 

1. Le PRDD désigne la zone Delta comme « pôle de développement prioritaire » . Intitulé « pôle Delta », celui-ci s’étend du Carrefour Léonard jusqu’à Delta. Le projet de PRDD y consacre tout un paragraphe et note que le site « offre notamment une opportunité en ce qui concerne l’implantation d’équipements connexes à la ville ainsi que de logements. 450 à 650 logements pourront à terme y être construits. Des services productifs et logistiques viendront s’implanter aux niveaux inférieurs, permettant de récupérer le dénivelé du site. Un espace vert de qualité viendra également s’implanter sur le site ». Le PRDD précise qu’un Plan d’aménagement directeur portant sur Delta sera réalisé et que « les questions de mobilité seront tout particulièrement étudiées ».

2. Le PRDD identifie la zone Herrmann-Debroux comme « site de développement spécifique et de seconde couronne à densifier », appelé à devenir « un lieu de plus grande intensité urbaine ».

3. Le PRDD désigne la vallée de la Woluwe, ainsi que la moyenne ceinture Est, soit à Auderghem boulevard du Souverain et le boulevard Général Jacques comme « axes pour l’implantation de tours iconiques isolées  » (des tours de 20 étages et plus).

4. Le projet délimite une zone couvrant le campus de la Plaine et le site Delta pour la construction de tours iconiques groupées . Cette zone est comprise entre le boulevard Général Jacques, la Chaussée de Wavre, l’avenue Jules Cockx et le boulevard de la plaine.

 

Economie

A côté des chapitres consacrés au développement urbain, le PRDD se penche également sur les thématiques de l’économie urbaine et de la mobilité.

Concernant l’économie urbaine, le projet de plan énonce un ensemble de grands principes : renforcement « d’axes de développement économique », qualification de « Zones d’entreprises en milieu urbain », création d’une « zone d’économie urbaine stimulée », renforcement du développement de l’offre commerciale, création de « pôles Formation-Emploi », création d’un nouveau pôle international de congrès et d’événements au Heysel ou encore développement d’un nouvel axe tertiaire international « Quartier européen/Bld Léopold III/Aéroport de Bruxelles-national ». Dans ce chapitre, Auderghem est citée explicitement au point relatif à « l’armature logistique » de la région .

Le PRDD « pressent » ainsi le site de Delta pour le développement d’une plateforme logistique . Celui-ci figure au-côté de 4 autres « centres de distribution urbaine » potentiels : Schaerbeek-Formation, de la zone portuaire nord, du centre TIR de l’avenue du Port et de la zone du quai du Batelage.

Mobilité

Sur le plan de la mobilité, le PRDD répète les objectifs de réduction de 20% de la pression automobile à l’horizon 2025. Un grand nombre de principes sont énoncés. Auderghem est vidée sur 3 points :

- Le PRDD parle de « transformer les axes pénétrants autoroutiers en boulevards urbains » avec pour objectif une « réduction significative et adaptée de la capacité ». Sont cités : la E19, la E40, l’A12 et le boulevard de la Woluwe. Pour ce qui concerne la E411, le PRDD ne parle pas de destruction mais de « neutralisation du viaduc Hermann-Debroux au trafic routier et son intégration urbaine ». Un peu plus loin, le PRDD fait part de la volonté régionale d’améliorer l’intégration des ouvrages d’art et cite le le viaduc Hermann Debroux qui pourrait  « être habillé de manière artistique en attente d’une neutralisation ».

- Sous l’intitulé « Développer les alternatives à la voiture individuelle et favoriser le report modal », le PRDD propose une carte qui fait apparaître un parking de dissuasion P+R à la limite entre Audergem et Overijse

- la même carte dessine une ligne de tram ou de métro partant de Delta vers Overijse « à étudier » après 2025 .

Et aussi

Création d’équipements à rayonnement international, culturels et sportifs, désignation de zones de verdoiement dans les quartiers déficitaires, mise en place de contrats de rénovation urbaine, renforcement de l’identité spécifique de certains quartiers du centre, protection de la biodiversité, lutte contre les nuisances sonores, politique en matière d’énergie, gestion des déchets, smart city, développement économique et commercial …

En 125 pages, le PRDD énonce un certain nombre de grands principes visant un développement « durable » de la Région bruxelloise dans son ensemble. Le projet peut être consulté intégralement ici : http://www.prdd.brussels/sites/default/files/prdd_fr_web.pdf

 

Une version résumée est également disponible : http://www.prdd.brussels/sites/default/files/prdd_synthese_fr_web.pdf

 

Comment réagir

Quelles sont les conséquences pour Auderghem et les Auderghemois ? Comment réagir ?

La commune organise une séance d’information le 22 février 2017 à 20h à la maison communale, 12 rue Emile Idiers.

En attendant, il est possible d’émettre un avis via le site www.prdd.brussels .

Les avis doivent être communiqués à la Région au plus tard le 13 mars 2017.