Administration & politique

Question orale de Madame Martine Maelschalck et Monsieur Jérémy Van Gorp (MR-Open VLD) : à propos des commémorations de la 2ème guerre mondiale des 75 ans de la Libération

Monsieur le Bourgmestre,
Chers Collègues,
Les 3 et 4 septembre, Bruxelles commémorait le 75 ème anniversaire de la Libération.  A Auderghem en revanche, on a un peu l’impression que ces journées de commémoration n’ont pas eu lieu cette année. Pourtant, je ne vous apprendrai rien en rappelant que le 3 septembre 1944, notre commune a été avec Woluwe un des premiers lieux de Bruxelles à être libéré par les Irish Guards.
La situation de 2019 contraste nettement avec le 50 ème anniversaire de la Libération à Auderghem en 1994 : feux d’artifice, exposition, invitation des Welch Guards, plantation d’un arbre commémoratif aux Square du Sacré Cœur etc…
C’est un simple constat, mais qui nous étonne, surtout à une époque où les extrémismes montent en force en Europe. Les événements de la Seconde guerre mondiale sembleraient-ils désormais trop éloignés dans le temps ? 
En tout cas, nous avons les questions suivantes :
  • Pourquoi la commune n’a-t-elle pas pris d’initiative pour commémorer le 75 ème anniversaire de la libération d’Auderghem ?
  • Vu la nécessité du devoir de mémoire, ne serait-il pas intéressant de créer un groupe de travail, composé d’habitants de tous âges de notre commune, qui s’occuperait de manière structurelle de la mémoire de la Première et de la Seconde Guerre Mondiale à Auderghem ?  Au-delà des événements officiels comme le 11 novembre, elle pourrait imaginer des activités pour rendre la commémoration plus concrète pour les jeunes générations et les futures générations d’Auderghemois. Pour rappel, l’an prochain on commémorera déjà les 80 ans de l’offensive allemande en mai 1940…
Je vous remercie.
Jérémy Van Gorp et Martine Maelschalck, conseillers communaux MR-Open VLD
Réponse de Madame Eloïse Defosset, Echevine
Il est vrai que je n’ai pas voulu organiser un énième cortège avec derrière, finalement très peu de personnes pour le suivre. Si mes souvenirs sont bons, nous n’étions pas nombreux la dernière fois : 10 à tout casser ! N’étant pas encore en place l’année passée, il m’était assez difficile d’organiser un ‘événement’ en tant que tel.
Toutefois, la commémoration des 75 ans de la Libération a bien été anticipée ; nous n’avons pas attendu septembre 2019 pour faire notre ‘devoir’ de mémoire puisqu’une brochure est parue déjà en 2017 par le Cercle d’Histoire (puisque oui, il existe un Cercle d’Histoire qui a déjà fait appel aux mémoires auderghemoises pour résoudre des énigmes, et qui reste ouvert à toutes suggestions en rapport, forcément, avec l’Histoire de la Commune).
Ensuite, les 75 ans de la Libération fera aussi l’objet d’un chapitre, ou d’une rubrique, dans le nouveau livre qui sortira fin de l’année. Je vais laisser la parole à Sophie de Vos, qui a mené à bien ce projet et qui pourra vous en dire davantage.
Auderghem prend donc à cœur son devoir quotidien de mémoire.
Réponse de Madame Sophie de Vos, Echevine
Je confirme qu’organiser un événement commémoratif digne de ce nom se prépare bien en amont et que nous avions plutôt choisi de mettre le paquet sur les commémorations du centenaire de la première guerre mondiale, avec des événements organisés de 2014 à 2018 , pour rappel :
  • ateliers mémoire dans les écoles
  • ciné-club thématique (qui a été reconduit avec d’autres thèmes d’année en année d’ailleurs)
  • parcours promenades virtuel (QR codes)
  • exposition Alfred Bastien au centre d’art de RC (auteur du panorama de l’Yser)
  • plaque commémorative rue Alfred Bastien
  • grosse rénovation du monument aux morts du rond point-souverain
  • grande journée de commémoration à Val Duchesse …car oui le devoir de mémoire est important et je pense que nous n’avons eu de cesse de le rappeler lors de toutes ces activités de 2014 à 2018
Et oui,  pour 2019 nous avons été plus discret mais nous avons préparé un carnet du cercle d’histoire qui sera effectivement intégralement repris dans le livre à paraître pour la fin de l’année …sur l’occupation mais sur bien d’autres choses encore… il y a tellement de mémoires à honorer !!!
Nous sommes par exemple occupés à la rédaction de deux autres carnets qui seront encore prêts cette année sur les résistants d’une part et sur des personnalités ayant reçu le titre de justes parmi les nations, car ayant cachés des enfants juifs pendant la guerre.