Administration & politique

Question orale de Madame Martine Maelschalck et Monsieur Jérémy Van Gorp (MR-Open VLD) : à propos de la stratégie de la commune en matière de terrasses

Monsieur le Bourgmestre,
Chers Collègues,
En juillet, dans un article de La Capitale (27 juillet 2019) faisant référence à la décision de certaines communes d’instaurer une heure de fermeture des terrasses horeca, on pouvait lire : « Auderghem n’ayant pas de règlement spécifique pour les horaires de fermeture des terrasses, les commerçants doivent se reporter au règlement général de police (RGP) et éviter le tapage nocturne. A 22h, les établissements ne peuvent pas faire de bruit dont le volume dépasse les 70 décibels. »
Commentaire de Madame Sophie De Vos, Echevine des Espaces publics, dans le même article : « En même temps, il n’y a pas beaucoup de terrasses à Auderghem. »
J’avoue avoir été interpellée par cette réponse, qui témoigne d’un certain fatalisme face au manque d’animation commerciale dans la commune.
Mes questions sont les suivantes :
  • Combien y a-t-il de terrasses sur le territoire de la commune ?
  • Selon vous, est-ce un nombre satisfaisant ?
  • Que faites-vous/que comptez-vous faire pour améliorer le dynamisme du secteur Horeca à Auderghem ?
  • Comment faire en sorte que le secteur travaille en bonne entente avec les riverains ? 
Je vous remercie.
Jérémy Van Gorp et Martine Maelschalck, conseillers communaux MR-Open VLD
Réponse de Madame Elise Willame, Echevine
Monsieur Van Gorp,
Je vous remercie pour votre question.
La commune d’Auderghem compte une soixantaine de commerce proposant de la restauration sur son territoire. Il s’agit selon moi d’un nombre intéressant.
Le collège met en place une politique volontariste en matière d’installation et de soutien du secteur Horeca. En voici quelques exemples :
  • En 2016, le Collège a décidé, suite à une vaste enquête auprès des commerçants auderghemois, de supprimer la taxe communale sur l’occupation de l’espace public pour les commerçants. Cela signifie donc que plus aucun d’entre-eux ne doit payer de taxe à l’installation d’une terrasse ou d’un étalage sur l’espace public.
Cette mesure semble satisfaire l’ensemble du secteur. De plus, presqu’aucun PV d’infraction au règlement de police n’est dressé pour occupation abusive de l’espace public par des exploitants de terrasse. Vu l’évaluation positive de cette suppression, il sera donc proposé à cette assemblée de supprimer cette taxe formellement lors des renouvellements des divers règlements taxes.
  • Autre exemple : les commerces présentant des enseignes sur façade de moins de 3 m2 sont exonérés de taxe et les vitrines présentant une enseigne de moins d’1,5 m2 le sont aussi.
  • De nombreuses activités sont organisées ou soutenues par la commune pour valoriser les commerçants locaux, comme : le Marathon Jazz, la visite de Saint Nicolas, le week-end du client, le concours « fleurir Auderghem », le marché de Noël ou encore les apéros du Boulevard.
  • Le secteur Horeca est aussi soutenu par le « Label Short Food » attribués aux restaurateurs selon différents critères : présence sur le carte de 10 produits fabriqués ou cultivés en Belgique, un menu, un plat ou un dessert « 50km » , ou encore mettre à la carte une recette spéciale ayant un lien avec Auderghem. Ce label sera d’ailleurs bientôt étendu aux commerces alimentaires.
  • Enfin, la commune soutien et permet parfois l’accélération des démarches liées à l’ouverture du nouveaux commerces.
Pour répondre à votre question qui concerne les relations entre les riverains et les commerçants, nos services maintiennent  des contacts très fréquents avec les commerçants et les riverains, que ce soit le service de la voirie, les gardiens de la paix  ou d‘autre.  En cas de conflit une médiation est toujours proposée par le service de la prévention. Ces contacts sur le terrain permettent le dialogue, qui, il me semble, est souvent la meilleure solution et permet de prévenir bien des conflits.