Administration & politique

Question orale de Monsieur Jeremy Van Gorp et de Madame Martine Maelschalck (MR-Open VLD) à propos des festivités de l’été 2021

Monsieur le Président,
Chers Collègues,
La crise sanitaire bouleverse nos vies depuis plus d’un an. De manière plus anecdotique, elle bouscule également nos traditions et nos festivités.
Nous sommes bien conscients que l’été 2021 ne sera pas encore totalement « normal ». Néanmoins, nous pensons qu’un certain nombre d’activités pourraient reprendre, sous une forme ou sous une autre.
Nos questions n’ont d’autre but que de nous informer, et d’informer les citoyens, sur ce qui est dans le « pipeline », dans l’état actuel de votre information, évidemment.
Les voici :
  • La kermesse du boulevard du Souverain pourra-t-elle avoir lieu ? Si oui, quand ? Avec quelles mesures sanitaires ? Si non, un plan B est-il prévu pour animer le boulevard ?
  • Les brocantes s’étendant à tout un quartier (type Pinoy) pourront-elles avoir lieu ? Si oui, quand ? Avec quelles éventuelles restrictions ? Si non, un plan B est-il prévu pour animer les quartiers ?
  • Avez-vous déjà prévu des dispositions/des restrictions pour la retransmission des matches de foot de l’Euro ?
Nous vous remercions.
Jeremy Van Gorp et Martine Maelschalck, conseillers communaux MR-Open VLD
Réponse de Madame Éloïse Defosset, Échevine :
Je vous remercie pour votre question qui permet de faire l’état des lieux des festivités prévues cet été.
Je n’utiliserai pas le terme « anecdotique » employé dans votre début de question en parlant des festivités, qui à mon sens est maladroit, car derrière ces animations se cache tout un secteur qu’est l’événementiel, qui souffre depuis le début de la crise. La presse en fait d’ailleurs échos dans bons nombres d’articles qui relatent depuis des semaines la détresse de ce milieu qui se sent oublié, abonné malgré leurs cris alarmants. Ces moments de joie constituent aussi des bouffées d’oxygène pour les citoyens qui en ont besoin après ces mois difficiles que nous vivons. 
Si nous nous basons sur les protocoles de l’année dernière et des annonces faites par le Gouvernement fédéral annonçant des festivités à 200 personnes en extérieur en juin, il serait illusoire de croire que nous pourrons organiser des événements qui génèrent et rassemblent des milliers de personnes, comme les traditionnelles fêtes d’Auderghem ou l’Euro de football.
Néanmoins, afin d’égayer notre été, nous avons tout de même décidé d’organiser et d’autoriser des micros événements, lors desquels les règles, les modalités d’exécution qui seront édictées dans l’arrêté ministériel et les gestes barrière pourront être respectés.
Par ordre chronologique, je peux vous citer les animations prévues, sous réserve bien évidement des mesures sanitaires qui seront en vigueur à ce moment-là :
  • La ginguette à Rouge-Cloître ouvrira ses portes de mai jusque fin septembre ;
  • Le 29 mai, en collaboration avec la Culture, il y aura un mini concert sur le balcon de la salle des mariages dans le cadre du Weekend du Jazz à Bruxelles ;
  • Les Apéros du Boulevard prendront place dans la demi-lune du Centre culturel. Tous les jeudi avec DJ et, nouveauté cette année : tous les dimanche de 11 à 17h mais avec une ambiance plus lounge. Le weekend d’ouverture sera les 8 et 9 mai et bihebdomadaires donc jusqu’au 15 septembre. Les mêmes règles que pour les terrasses seront appliquées ;
  • La foire d’été aura lieu sur la berme centrale du Bd. du Souverain du 4 au 20 juin ;
  • Le Brussels Food Festival aura lieu cette année en juin : du 25 au 27 juin. Et reviendra du 10 au 12 septembre ;
  • Dans le cadre de Bruxelles en Vacances, nous espérons avec le Syndicat d’Initiative décrocher un subside pour installer un terrain de Beach Volley cet été. Rien n’est acquis mais nous élaborons le dossier ;
  • Les brocantes habituelles pourront reprendre dès le feu vert donné ;
  • La grande brocante du quartier Pinoy, avec son Bal annuel, est organisée par les commerçants. Je n’ai pas reçu de demande d’autorisation à ce jour. C’est une festivité qui amène aussi des milliers de personnes. Le nombre d’exposants sera probablement limité avec aussi des modalités d’exécution strictes à devoir respecter. Je ne sais donc pas si les commerçants organiseront l’édition cette année.
  • Idem pour les autres grandes brocantes de quartier, je n’ai pas encore reçu de demandes à ce jour. Si nous en réceptionnons, elles pourront avoir lieu sous réserve du respect des modalités qui seront reprises dans l’arrêté ministériel, qui seront en réalité les restrictions imposées.
Je peux aussi vous préciser que tous ces événements ont été validés par la Police Locale qui veillera comme toujours au bon respect des mesures sanitaires qui nous seront imposées par le Gouvernement fédéral.