Administration & politique

Question écrite de Jeremy Van Gorp et Martine Maelschalck, conseillers MR-Open VLD à propos de l’élargissement des espaces pour cyclistes et piétons

LE COLLÈGE,
Vu la Nouvelle loi communale, les articles 84 et 84bis ;
Vu le Règlement d’ordre intérieur du Conseil, les articles 55 à 60 ;
Vu l'arrêté n°2020/003 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale de pouvoirs spéciaux relatif au fonctionnement des organes communaux dans le cadre de la crise sanitaire COVID-19 ; 
Considérant ce qui suit :
Le 27.04.2020, Monsieur Jérémy Van Gorp et Madame Martine Maelschalck ont transmis par e-mail une question orale à Monsieur Christophe Magdalijns, Président du Conseil communal et à Monsieur Etienne Schoonbroodt, Secrétaire communal.
Monsieur le Président,
Monsieur le Bourgmestre,
Chers Collègues,
La ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt a invité les communes à donner plus d'espace aux piétons et cyclistes pour leur permettre de respecter la distanciation physique.
Selon la presse (notamment DH du 22 avril 2020), elle propose trois options aux communes : des zones résidentielles impliquant le 20 km/h et la possibilité pour les piétons d’emprunter la rue ; la création de pistes cyclables sur certaines voiries ; la création de pistes cyclables, de passages pour piétons, etc., temporaires.
Plusieurs communes bruxelloises ont déjà annoncé qu’elles répondraient à cette invitation.
Nous estimons évidemment qu’il est primordial de garantir la sécurité des piétons et des cyclistes, en tout temps et particulièrement en cette période où davantage de personnes utilisent ces modes de déplacement. Nous restons cependant attentifs à ce que les mesures prises ne nuisent pas à la reprise de l’activité économique et de la mobilité, notamment pour les commerces et l’horeca, au moment où le déconfinement sera une réalité.
Nos questions sont les suivantes :
  • Y a-t-il des initiatives en ce sens à Auderghem ? (Outre le Parc de Woluwe) Et si oui, où ?
  • Si des initiatives sont prises, seront-elles durables ou temporaires ?
  • Comment garantir la distanciation sociale sur ces espaces élargis qui pourraient logiquement inciter davantage de personnes à se mouvoir dans les rues ?
  • Que pensez-vous de l’idée de réserver de l’espace pour les queues devant les commerces, éventuellement en supprimant (temporairement ou non) une ou deux places de parking, afin d’éviter que les gens ne doivent attendre sur la chaussée ?
  • Que pensez-vous de l’idée d’élargir les terrasses des restaurants et des cafés (lorsqu’ils rouvriront) en ouvrant de nouveaux espaces pour permettre de respecter la distanciation physique ?
Nous vous remercions.
Jérémy Van Gorp et Martine Maelschalck, conseillers communaux MR-Open VLD
Le 05.05.2020, Madame Sophie de Vos, Echevine a répondu comme suit :
Aujourd’hui la règle fédérale est toujours « stay home, safe lifes », même si les promenades pour s’aérer quelque peu ou pour promener son chien sont autorisées, elles ne sont pas à intensifier ou à encourager.
Nous craignons que ce genre d’initiatives qui a un côté festif « journée sans ma voiture » n’incite les citoyens et citoyennes à ne pas respecter les règles de distanciationsociale. Nous pouvons la comprendre pour des communes qui sont mal servies en parcs et forêt mais ce n’est pas le cas d’Auderghem. Nous souhaitons avant tout que cette période soit le plus vite possible derrière nous afin que l’activité économique et que les rencontresfamiliales et amicales puissent reprendre. Nous ne voulons pas prendre le risque de favoriser des comportements qui pourraient nous obliger à un retour en arrière, ce qui serait pire que tout.
Nous restons ouverts à des actions au cas par cas comme pour le parc de Woluwe. La décision du caractère durable ou temporaire de cette initiative-là dépendra bien sûr de Bruxelles-Environnement, le gestionnaire du parc.
En ce qui concerne l’éventuelle suppression de places de stationnement pour organiser les files devant les commerces, nous verrons si des cas particuliers se présentent et agirons en conséquence. Pour le moment les auderghemois·es se comportent spontanément correctement en respectant eux-mêmes les distances de sécurité et organisant eux-mêmes des files ordonnées.
La plupart des terrasses ne sont pas extensibles je le crains. Lorsque les terrasses sont en espace public, elles sont seulement limitées par l’obligation de passage des piétons, poussettes, PMR, espaces qui ne pourront être rognés.
DECIDE
  • de transformer la question orale en question écrite
PREND ACTE
  • de la réponse à la question écrite
  • de la publication de la question et de la réponse, après traduction, sur le site internet communal