Administration & politique

Question écrite de Madame Nathalie Wyns : terrains synthétiques (2)

LE COLLÈGE,
Vu la Nouvelle loi communale, l’article 84bis
Vu le Règlement d’ordre intérieur du Conseil, l’article 56
Revu sa délibération référencée 002/18.12.2018/B/0146 portant Question écrite de Madame Nathalie Wyns : terrains synthétiques
Considérant ce qui suit :
En séance du 18.12.2018, le Collège avait chargé le service des Sports de rassembler des éléments permettant de produire une réponse.
Le 29.01.2019, il a été répondu comme suit :
Madame la Conseillère communale,
J’ai pris connaissance de votre question et vous en remercie.
Vous trouverez en annexe le courrier du 9 mars 2018 relatif aux pelouses synthétiques de Madame la Secrétaire d’Etat ainsi que la réponse apportée par l’administration communale via son courrier du 22 mai 2018.
Le stade communal d’Auderghem, sis 1854 chaussée de Wavre, compte deux terrains synthétiques avec des billes de caoutchouc :  
  • Le T2 : terrain synthétique créé en 2003 ;
  • Le T4 : terrain synthétique renouvelé en 2005.
Le Collège des Bourgmestre et Echevins a effectivement demandé une analyse auprès de la firme Sandmaster, qui est en charge de l’entretien des terrains synthétiques. Voici sa réponse en date du 22 mars 2018 :
« Il existe plusieurs publications qui ont été communiquées par des professionnels du monde du sport suite à la parution du reportage et des articles de presse communiquant sur une éventuelle toxicité des granulats SBR utilisés pour le remplissage des terrains de Grand Jeu en gazon synthétique.
Il faut savoir que tous les granulats SBR (issus du recyclage de pneus usés) de remplissage se trouvant actuellement dans les terrains de grand Jeu sont en conformité avec les normes actuelles.
Beaucoup d’études ont été menées aux Etats Unis et dans plusieurs pays d’Europe et pour le moment il n’y a aucun lien établit en un quelconque risque pour la santé. En annexe le PV labosport de certification des granulats SBR qui ont été mis en place sur votre terrain ainsi qu’un document attestant de la traçabilité des pneus que notre fournisseur utilise pour réaliser les granulats. »
D’autres recherches ont été menées en parallèle. Au vu des éléments d’études rassurants dont nous disposons à ce jour, aucune communication auprès des clubs sportifs concernés n’a été réalisée.
Notre préoccupation première reste bien évidement de s’assurer qu’aucun danger lié à l’utilisation des granulats de pneumatiques dans les gazons synthétiques n’existe pour la santé des bénéficiaires. Par mesure de précaution, aucun risque ne sera pris lorsque le moment sera venu de renouveler les terrains synthétiques. Il est certain que le choix ne se portera pas sur les billes de caoutchouc, mais vers d’autres alternatives reconnues tels les copeaux de noix de coco ou bouchons de Liège
.
PREND ACTE
  • de la réponse 
  • de la publication de la question et de la réponse sur le site internet communal