Administration & politique

Question orale de Monsieur François Lebovy et de Madame Pauline Vermeiren (ECOLO-GROEN) : criminalité à Auderghem

Monsieur le Président,
Monsieur le Bourgmestre,
Mesdames et Messieurs les Echevin.e.s,
Cher.e.s Collègues,
Ces dernières semaines, en parlant avec nos proches habitants à Auderghem, il nous a semblé qu’un nombre important de vols et tentatives de vol ont été commis dernièrement. Par vol, nous entendons bien évidemment les cambriolages, mais aussi les vols par ruse dont sont victimes les personnes âgées, ou encore, plus insolites mais tout aussi inquiétants, les vols d’animaux.
Nous nous demandons donc si cette impression est objectivée et où se situe Auderghem en 2020 par rapport aux autres années ? Quelles sont les initiatives communales en matière de prévention à l’égard des citoyen.ne.s ?
De plus, concernant la sécurisation de lieux excentrés et non fréquentés durant la nuit, tels que le Rouge-Cloître, une surveillance particulière s’exerce-t-elle ?
Nous vous remercions pour votre réponse.
Pauline Vermeiren et François Lebovy, conseillers communaux Ecolo-Groen
  • Réponse de Monsieur Didier Molders, Échevin :
Madame la Conseillère,
Monsieur le Conseiller,
Permettez-moi de vous remercier pour votre question.
En matière de statistique , je vous renvoie vers les statistiques policières de criminalité de la Police Fédérale DGR/DRI/BIPOL sous la rubrique « Vols et extorsion ». Le Plan Zonal 2020-2025 édité par notre zone de police, que vous avez reçu par mail récemment, vous donnera également les informations.
En ce qui concerne ma compétence, la prévention, il faut savoir que lorsque l’on parle de sentiment de sécurité nous devons prendre en considération le caractère objectif de l’insécurité (les données policières) et le caractère subjectif du « sentiment ». Pour ce faire :
  • Comme dit précédemment, les gardiens de la paix interviennent directement à l’aune des données objectives que nous offrent la police, que ce soit pour le vol de vélo, les cambriolages, et le vol par ruse, etc
  • Les éducateurs du CEMPA créent des liens entre les générations, multiplient les actions pour que les seniors cohabitent pacifiquement avec les jeunes et les enfants (par la création d’ateliers intergénérationnels) mais aussi en créant des évènements qui fédèrent la population (quelles que soient les différences d’âges, d’ethnies, de niveau social et financiers). Rappelons également que les points de tension sont relayés régulièrement par le cabinet du Bourgmestre ou les services de police vers les éducateurs de rue qui vont au contact des jeunes, ou des moins jeunes afin de parlementer et diminuer les tensions relevées.
  • Les écoles de devoirs travaillent avec les enfants contre le décrochage scolaire, nous savons tous que la déscolarisation participe de la mise en « déshérence » d’une partie de la jeunesse et par voie de conséquence d’une augmentation de la délinquance juvénile
  • Par la médiation sociale qui lutte contre la violence entre voisins mais aussi contre la violence intrafamiliale
  • Par une prévention tertiaire (encadrement des mis en cause et lutte contre la récidive) par le service PASAPA qui offre une médiation pour les Sanctions administratives communales et un encadrement pour les peines de travail et les travaux d’intérêts généraux.
En ce qui concerne le Rouge Cloître, le passage régulier des patrouilles de police de jour comme de nuit, les gardes forestiers (qui sont des officiers de police judiciaire) appelable 24h sur 24, les gardiens Bruxelles Environnement ainsi que les gardiens de la paix de notre commune assurent une présence en journée. Une surveillance sociale est effectuée par les deux concierges sur le site.
  • Réponse de Madame Sophie de Vos, Échevine
Les bâtiments sont équipés d’alarmes anti effraction.
Le local de Cheval et Forêt a été sécurisé en début d’année en équipant le grand châssis d’une grille rétractable.
Deux concierges sont présents sur le site. La Police effectue des patrouilles régulièrement. Il y a des gardes forestiers appelables 24/24 et les gardiens de Bruxelles Environnement en journée.
Après diverses discussions avec Cheval et Forêt, il apparait que les animaux ne sont pas équipables de puces comme nos animaux familiers le sont, qui pourraient permettre de retrouver les auteurs des vols d’animaux.