Administration & politique

Prévention : Gardiens de la Paix

Le travail du Gardien de la Paix consiste à augmenter le sentiment de sécurité du citoyen par sa présence dissuasive dans les différents quartiers d’Auderghem.

Il est le contact direct entre la population et la commune et par là, un réel réceptacle d’informations : celles-ci sont à la fois transmises par l’administration et a contrario par le citoyen.

Le Gardien de la Paix en est donc le relais et s’assure que le citoyen se sente entendu, que ses requêtes soient prises en compte.

Deux aspects rythment la fonction des gardiens de la paix : d’une part, ils orientent, donnent des informations notamment à l’aide de campagnes et d’actions ; d’autre part, ils sensibilisent le citoyen au respect du règlement général de police, à la norme. 

 

Le travail des gardiens de la paix peut être décliné en trois volets :

Le travail quotidien « classique » aussi appelé « présence dissuasive ». Il s’agit d’être présent activement sur le territoire d’Auderghem. « Activement » car il faut jouer de ses facultés d’observation (pour déceler un problème et agir en conséquence) et de son sens de l’écoute (pour écouter les doléances et y répondre…).

Les missions ponctuelles :

Les campagnes de prévention : celles-ci visent à informer et sensibiliser les Auderghemois sur des thématiques variées (cambriolage, vol de et dans les véhicules, propreté de l’espace public, courtoisie,…).

Les relevés : ceux-ci sont effectués sur toute la commune pour repérer les problèmes en fonction de thématiques particulières (luminaires, trottoirs à réparer, passages pour piétons effacés etc.). Ceux-ci sont transmis au service compétent qui traitera les données.

Les distributions (dont l’Auderghemois, journal communal)

La sécurisation d’événements organisés par la commune