News

Retour aux news

Auderghem remet son avis officiel sur le PAD Herrmann-Debroux

Ce jeudi 28 novembre, la commune d’Auderghem a rendu son avis officiel sur le PAD Herrmann-Debroux.

Entre le 10 octobre et le 25 novembre, près de 2.700 Auderghemois·es ont consulté le projet sur le site Internet communal . 544 ont rempli le formulaire de réaction mis à leur disposition . De nombreux échanges ont également eu lieu avec les associations de terrain et les comités de quartier.

Comme annoncé en début d’enquête publique par la majorité communale Liste du bourgmestre DéFI / Ecolo, l’avis de la commune d’Auderghem se fonde sur les remarques reçues dans le cadre de cette consultation et sur l’analyse de ses services . A ce titre, ces remarques sont annexées in extenso à l’avis officiel qui sera remis à la Région bruxelloise.

Pour rappel, la commune d’Auderghem plaide, depuis le début des années 2000, pour le remplacement du viaduc Herrmann-Debroux par un boulevard urbain et pour la mise en place d’une offre de mobilité alternative crédible.

Dans son avis, la commune réaffirme ainsi son adhésion à la vision portée par le PAD Herrmann-Debroux et soutenue par 84% des répondants .

Elle émet toutefois plusieurs réserves quant à la mise en œuvre de cette vision et attire l’attention sur plusieurs sujets d’inquiétude et suggestions exprimés par les Auderghemois.

La majorité communale demande donc officiellement à la Région bruxelloise de :

  • maintenir l’option d’une prolongation du métro vers l’Adeps qui doit rester la solution privilégiée ;
  • maintenir l’option d’une implantation du boulevard urbain côté Nord (côté Carrefour plutôt que côté Pinoy) ;
  • réduire les gabarits dans tous les sites en accroche, les calculer à partir du niveau du sol et supprimer toutes possibilités de dérogation ;
  • augmenter la surface des parcs publics dans tous les sites en accroche, et singulièrement celle du parc du site Demey de manière à pérenniser les jardins collectifs de la rue de la Vignette ;
  • répondre, dans les volets stratégique et réglementaire, à l’ensemble des questions et recommandations du rapport sur les incidences environnementales ;
  • et enfin, conditionner le développement des sites en accroche à la mise en œuvre des solutions de mobilité et du boulevard urbain.

 

«  Le PAD est une vision d’avenir par laquelle la Région se donne les moyens de penser la ville de demain », concluent Didier Gosuin, bourgmestre et Alain Lefebvre, échevin de l’Urbanisme (Liste du bourgmestre DéFI). «  Les Auderghemois se sont exprimés massivement et ils sont, dans leur grande majorité, très enthousiastes. Mais ils ont aussi des craintes légitimes. Ils ont raison quand ils disent que le métro est la meilleure solution. Ils ont raison quand ils s’inquiètent de la hauteur des gabarits. Ils ont raison quand ils demandent plus d’espaces verts. Ils ont raison, - dans le quartier Pinoy, dans le quartier de la Vignette -, de vouloir préserver leur qualité de vie. Parce que c’est cela aussi la ville de demain. À la Région maintenant d’être cohérente, de mettre en œuvre cette vision en écoutant les avis de ceux qui connaissent et vivent dans les quartiers concernés  ».

Afin d’assurer une transparence maximale à ce dossier, la commune d’Auderghem publiera à la fin de l’enquête publique, l’ensemble des documents, des statistiques et des réactions (anonymisées) qu’elle aura reçues. Ceux-ci seront disponibles sur son site Internet.

 

Annexes

Avis officiel de la commune d'Auderghem