News

Retour aux news

Babel zin, un lieu pour retisser du lien

« Le grés » crée un nouvel espace d’écoute

Accès libre, pas de procédure d’admission, pas de soins… Le Grès, service de santé mentale basé à Auderghem, vient de créer "Babel’zin", un nouvel espace d’accueil et d’écoute qui aborde la souffrance psycho-sociale sous le spectre du vivre ensemble. Bien loin de la stigmatisation des services de santé mentale traditionnels, Babel’zin est ce qu’on appelle un lieu de liens à bas seuil.

"Bas seuil, cela signifie que l’on ouvre l’accès du lieu à un maximum de personnes en situation d’exclusion sociale", résume Stéphane Biebuyck, psychologue et membre de l’équipe du Grès. "À Babel’zin, nous cassons les codes des circuits de soins traditionnels. Ici nous proposons des moments conviviaux et constructifs pour changer le quotidien des personnes souffrant de difficultés psychiques. C’est un lieu d’accueil et d’écoute, pas de soins".

L’approche n’est pas uniquement centrée sur l’individu mais plutôt sur les capacités de chacun à se (re)familiariser avec le lien social. "Nous n’avons pas vraiment de planning d’activités, le choix se fait de façon participative, en fonction des envies et des compétences des participants, toujours sous le contrôle de professionnels de santé mentale. Cela peut aller d’un atelier artistique à une partie de pétanque ou à un quizz musical. Actuellement nous travaillons à la mise sur pied d’un atelier informatique et de sorties à la mer pour cet été". Situé au 1085 Chaussée de Wavre, Babel’zin se veut donc être un lieu d’épanouissement, évolutif et rassurant, avec des horaires d’ouverture volontairement étendus, notamment pour permettre aux parents de venir avec leurs enfants.

Infos : facebook.com/Babelzin