News

Retour aux news

PAD : près de 1.000 réactions

 

Adhésion mais aussi pas mal d'inquiétudes : la balle est dans le camp de la région

 

Les Auderghemois se sont mobilisés en masse pour répondre à l'enquête publique sur le PAD Herrmann-Debroux. 988 réactions ont été enregistrées dont 658 via le formulaire en ligne disponible sur le site Internet de la commune. Si dans son principe, le projet suscite l'adhésion d'une grande majorité des répondants, il génère aussi son lot d'inquiétudes.

Gabarits trop élevés, préférence pour une prolongation du métro à la place du tram, demandes de protection des quartiers, notamment Pinoy et Vignette, inquiétudes sur le phasage du projet... Si les principes du remplacement du viaduc par un boulevard urbain et du développement d'une offre de mobilité alternative sont plébiscités, la Région va néanmoins devoir revoir sa copie si elle veut tenir compte des avis qu'elle a reçus pendant l'enquête publique.

" Un certain nombre de répondants reste opposé au remplacement du viaduc mais ils représentent à peine plus de 10% des avis exprimés ", note-t-on au service de l'Urbanisme. " A l'inverse, plus de 8 répondants sur 10 sont conscients qu'il faut changer les choses et estiment qu'il faut réduire le nombre de véhicules entrants à Auderghem ".

Dans son avis officiel, la commune soutient les demandes exprimées par les habitants. " C'était l'un de nos engagements: l'avis de la commune fait la synthèse des avis exprimés et les soutient ".

D'importantes organisations ont également réagi durant l'enquête. " Il est remarquable de noter que des organismes indépendants comme Inter-Environnement ou l'Arau ont émis des avis très semblables à celui de la commune. Il y a là pour la Région une matière précieuse qui devrait, si elle le souhaite, lui permettre d'améliorer significativement le projet. D'autant qu'elle peut compter sur une adhésion forte quant aux objectifs poursuivis ".

Le bureau de planification de la Région bruxelloise, Perspective. Brussels, est maintenant chargé de compiler ces avis afin de soumettre un projet modifié au Gouvernement. Il devra motiver chacune de ses décisions, notamment pour les avis qu'il déciderait de ne pas prendre  en  compte. Si aucun calendrier n'est fixé, la commune précise qu'elle suivra très attentivement le dossier.

" Cette enquête publique a généré une forte émotion. Beaucoup de fausses informations ont circulé. C'est dommageable pour ceux qui souhaitent réellement se faire une opinion. Cela démontre aussi que, pour ce type de grand projet, la Région doit changer de méthode et consulter les habitants plus en profondeur et plus en amont ".

De son côté, la commune a décidé de rendre publiques toutes les réactions qu'elle a reçues durant l'enquête, positives comme négatives. " Parce qu'il est important que chacun puisse avoir accès à toutes les informations pour pouvoir se forger son propre avis, en toute indépendance ".

 

Tous les résultats de l'enquête publique sont disponibles sur www.auderghem.be/PAD-touslesavis