News

Retour aux news

Bonnes nouvelles : les impôts locaux restent inchangés mais les investissements sont en nette hausse

 

Malgré une année 2021 difficile et une augmentation substantielle des coûts liés à la crise sanitaire, les finances communales restent dans le vert. Fin décembre, le Conseil communal a ainsi approuvé le budget 2022. Avec deux bonnes nouvelles : les impôts locaux demeurent inchangés et les investissements restent sur une courbe haute.

Pour la 46e année consécutive, Auderghem présente un budget en équilibre. "Quarante six ans sans déficit, c'est presque un rêve", sourit-on au cabinet de la bourgmestre.

L'année 2021 a pourtant été périlleuse. "La crise sanitaire pèse sur les finances communales. Il y a bien sûr tous les mécanismes que nous avons mis en place pour aider les Auderghemois en difficulté. Mais il y a aussi de nouvelles charges inhérentes à des décisions régionales et fédérales".

Auderghem peut toutefois compter sur des marges importantes accumulées lors des années précédentes. "C'est le principe des vaches grasses. Même lors des bonnes années, nous avons toujours été prévoyants et on en récolte aujourd'hui les fruits. Cela dit, la crise est toujours devant nous et nous devrons redoubler de prudence pour l'avenir. Pour 2022, les frais de fonctionnement resteront donc encore sous la barre des 10%".

Résultat très concret et immédiat : cette année encore, les impôts locaux restent les plus bas de Bruxelles. Une différence qui représente une économie moyenne d'environ 900€ par ménage par rapport aux communes voisines.

Côté investissements, la commune prévoit même une augmentation significative, ceux-ci passant de 12 à 15 millions d'euros. "Ces montants serviront à réaliser les projets élus dans le cadre du Budget Partagé mais aussi à remplir l'une des missions essentielles de la commune à savoir améliorer le cadre de vie et la qualité des services".

Sont ainsi prévus notamment : la rénovation du Square du Sacré-Coeur et de l’avenue Daniel Boon, la verdurisation de l’espace public, le renouvellement des plaines de jeux, la création de nouveaux aménagements en faveur de la mobilité douce, des investissements dans les infrastructures sportives, la petite enfance et la propreté publique, la rénovation des nouveaux logements récemment acquis et bien sûr la poursuite du programme de rénovation des trottoirs. À cela s'ajoutent les phases de développement de plusieurs projets au long cours comme la rénovation de la Maison communale, la reconstruction de l'école Collin, la rénovation des ateliers d'artistes à Rouge-Cloître ou encore la construction de la nouvelle maison des associations.

Au total, Auderghem prévoit ainsi d'investir pour un peu plus de 440 euros par habitant. "Il est important de préciser que ces investissements se font sans faire augmenter notre charge de la dette. Cela signifie que nous investissons pour nos générations futures sans leur en faire porter le poids".