Administration & politique

Question écrite de Madame Martine Maelschalck et de Monsieur Jeremy Van Gorp (MR-Open VLD) à propos de l’ouverture de Val Duchesse au public

LE COLLÈGE,
Vu la Nouvelle loi communale, les articles 84 et 84bis ;
Vu le Règlement d’ordre intérieur du Conseil, les articles 55 à 60 ;
Considérant ce qui suit :
Le 14.09.2020, Madame Martine Maelschalck a transmis par e-mail une question écrite à Monsieur Christophe Magdalijns, Président du Conseil communal et à Monsieur Etienne Schoonbroodt, Secrétaire communal :
Monsieur le Président,
Monsieur le Bourgmestre,
Chers Collègues,
En juillet, le Parlement bruxellois s’est prononcé en faveur d’une ouverture partielle du domaine de Val Duchesse au public.
Au MR-Open VLD, nous sommes évidemment soucieux d’offrir un meilleur accès aux espaces verts pour tous les Bruxellois.
Val Duchesse n’est cependant pas un domaine comme les autres. Des réunions internationales et européennes y sont régulièrement organisées et la Chancellerie du Premier ministre ainsi que la Régie des Bâtiments y ont leur mot à dire.
De ce fait, l’accès du public au domaine lors des journées du patrimoine ou des journées de l’eau par exemple nécessite à chaque fois un encadrement par la police locale.
 Nos questions sont les suivantes :
  • Dans quelle mesure la commune d’Auderghem a-t-elle été concertée avant l’annonce de cette décision ?
  • Si le projet voit le jour, quelles conséquences aurait-il pour la mobilisation de la police locale ?
  • A-t-on déjà examiné l’incidence éventuelle de la présence du public sur la faune et la flore du domaine ?
Nous vous remercions.
Jeremy Van Gorp et Martine Maelschalck, conseillers communaux MR-Open VLD
Le 27.09.2020, Madame Sophie de Vos, Échevine, a répondu comme suit : 
Il s’agit là d’une initiative que nous portons depuis de nombreuses années. Votre groupe aussi d’ailleurs faut-il le rappeler ?(cfr la motion portée par le groupe MR et votée à l’unanimité en 2007).
Cet écrin de verdure n’est rien d’autre qu’une part du patrimoine des citoyens. Je rappelle que le dernier propriétaire privé, Charles Dietrich, a fait don de Val Duchesse à la Donation Royale avec le projet que le domaine soit mis à disposition du plus grand nombre. Ceci n’est absolument pas respecté dans son esprit.
Le confinement récent à également démontré la nécessité pour tous les Bruxellois de pouvoir avoir accès aux espaces verts.
Nous soutenons aussi le projet, peut-être plus aisé à réaliser rapidement,  de déprivatiser le chemin de Woluwe qui permettrait de rendre aux citoyens le chemin qui leur a été retiré à l’encontre de l’avis de la commune.  Nous soutenons les aménagements qui contribuent au maillage vert et bleu que forme la Woluwe et nous souhaitons participer à une continuité pédestre interrégionale. Vous avez certainement dû lire cette décision dans le PV du Collège d’octobre 2019, dans la presse et sur Facebook. Dans cette décision, nous avions interpellé le Gouvernement bruxellois afin qu’il interpelle à son tour le Gouvernement fédéral et la Donation Royale pour entamer un dialogue sur l’ouverture partielle du domaine.
Rien n’est fait à ce stade : il est évident que la décision finale reviendra à la Donation Royale. Nous ne pouvons que plaider pour cette ouverture et pour qu’un dialogue puisse s’installer avec les autorités compétentes.
Mais revenons à vos questions :
Nous n’avons pas été concertés officiellement par le Parlement mais nous avions fait connaître notre position suite à la décision du Collège d’octobre 2019.
Vu la situation actuelle, il est tout-à-fait prématuré de parler d’impact sur les forces de police (qui serait d’ailleurs inexistant en cas de déprivatisation du chemin de Woluwe).
Enfin, la question d’une étude sur  l’incidence éventuelle de la présence du public sur la faune et la flore relève des autorités régionales et fédérales. A ma connaissance, celle-ci n’existe pas encore étant donné, à nouveau, le stade de non avancement du projet. Le Collège d’Auderghem a cependant bien demandé à la Région de réaliser une étude sur l’aménagement, la signalisation et la gestion du « chemin de Woluwe ».
Il va de soi que nous demandons une ouverture de cet espace vert dans le respect de la biodiversité présente sur le site et dans un souci de bien-être de nos citoyens.
PREND ACTE
  • de la réponse à la question écrite
  • de la publication de la question et de la réponse, après traduction, sur le site internet communal