Retour aux news
Le budget 2024 à l’équilibre pour la 48e année consécutive

23/05

Le budget 2024 à l’équilibre pour la 48e année consécutive

Malgré l’explosion des prix de l’énergie, l’indexation des salaires et l’inflation galopante des prix des matières premières, la commune a présenté un budget en équilibre… pour la 48e année consécutive ! Un record de Belgique qui fait d’Auderghem une exception en matière de gestion publique.

Fin décembre, le conseil communal d’Auderghem a adopté les budgets du CPAS et de la commune. « Le cadre financier de la commune est structurellement sain », rappelle-t-on au cabinet de la Bourgmestre. « Les frais de fonctionnement sont sous la barre des 10% et notre fonds de réserve nous permet de financer 60% de nos investissements. C’est un cercle vertueux qui limite automatiquement la charge de la dette à un niveau extrêmement bas. On bénéficie aussi des investissements économiseurs d’énergie que nous avons réalisés dès la fin des années 90, notamment en étant les premiers à couvrir les toitures des bâtiments communaux de panneaux photovoltaïques. Tout cela nous permet de tenir le choc des crises successives ».

Résultat : les impôts locaux restent les plus bas de Bruxelles et les investissements sont portés à environ 14 millions d’euros, l’équivalent d’un cinquième du budget total de la commune.

Ainsi, c’est l’espace public qui, cette année encore, sera au cœur de la politique d’investissements. Plus de 6 millions seront consacrés à l’amélioration du cadre de vie des Auderghemois avec la rénovation de trottoirs et de voiries, la poursuite du programme de plantations d’arbres, le renouvellement des plaines de jeux ou encore le réaménagement de l’espace public suivant le principe « Stop ». L'excédent sera investi dans plusieurs grands projets qui entrent ou sont entrés dans leur phase finale de mise en oeuvre : la rénovation des bâtiments des classes vertes et des ateliers d’artistes à Rouge-Cloître, la rénovation du pavillon Collin, la création de la future maison des Associations et la construction de la 5e crèche communale. « On poursuit aussi l’acquisition et la rénovation de nouveaux bâtiments à la Régie Foncière afin d’augmenter le parc locatif communal destiné à la classe moyenne ».

Côté budget ordinaire, deux postes connaissent une augmentation importante : la police passe à 8 millions (+4,9%) et l’aide sociale à 7,4 millions (+11,8%). « Pour la police, il s’agit essentiellement de la croissance de la masse salariale qui représente 90% du total. Côté CPAS, il s’agit surtout de l’augmentation des aides liées à la crise énergétique et à l’inflation qui touchent de nombreuses familles ». Une solidarité entre Auderghemois rendue elle aussi possible par la bonne santé des finances communales.

Auderghem garde les impôts locaux les plus bas de Bruxelles

Avec des centimes additionnels inchangés à 6% pour l’Impôt sur les Personnes Physiques (IPP) et à 1990 pour le Précompte Immobilier (PRI), les Auderghemois continueront en 2024 à bénéficier des impôts les plus bas de Bruxelles. Par rapport aux communes voisines, la différence se chiffre à 1.000 euros en moyenne par famille et par an. « Avec l’inflation qui frappe depuis près de 2 ans, payer 1.000 euros en moins chaque année, c’est nettement supérieur que toutes les mesures qui ont été prises par le Fédéral pour soutenir le pouvoir d’achat. Ça prouve que pour faire face à la crise, la meilleure mesure que l’on puisse prendre, c’est de gérer au mieux les finances publiques », conclut-on au cabinet de la bourgmestre.