Retour aux news
Chaos annoncé carrefour Léonard

23/05

Chaos annoncé à partir du 16 avril : La Flandre ferme une partie du carrefour Léonard sans plan de mobilité

La commune d’Auderghem a été informée vendredi dernier du lancement d’une nouvelle phase des travaux au carrefour Léonard par les autorités flamandes. À partir du 16 avril et jusque fin octobre, le tourne-à-droite vers Waterloo depuis Auderghem sera fermé suite à la découverte de problèmes de stabilité dans les tunnels. Ceci rajoute une couche à la phase de travaux déjà en cours (passage à une bande pour tourner à droite vers la E411 depuis Zaventem) et qui fait suffoquer Auderghem sous les embouteillages. Mise une nouvelle fois devant le fait accompli, la commune d’Auderghem constate qu’aucun plan de mobilité ni mesures d’accompagnement n’ont été prévus par les autorités flamandes pour ces travaux.

La commune d’Auderghem plaide pour une suspension temporaire des travaux et l'élaboration d'un plan de mobilité adapté ainsi que des mesures d’accompagnement.

À partir du 16 avril et jusque fin octobre, les autorités flamandes fermeront partiellement le tunnel du ring suite à la découverte de problèmes de stabilité. Le trafic sera dévié en surface et le tourne-à-droite en direction de Waterloo depuis Auderghem sera fermé. Plus tard, il sera également impossible de faire le tourne-à-gauche depuis Waterloo vers Auderghem. En sortie comme en entrée de Bruxelles, les navetteurs seront donc obligés de faire un détour par la chaussée de la Hulpe et le boulevard du Souverain. « On va vers une situation de blocage dantesque et une nuisance insupportable pour les quartiers riverains », s’offusquent la bourgmestre et l'échevin de la Mobilité. « La réduction à une seule voie du ring intérieur en direction de Namur, lors de la première phase, avait déjà provoqué un ralentissement important, engendrant plusieurs kilomètres de file sur le ring ainsi que dans les communes avoisinantes. L’absence de concertation et de plan de mobilité est incompréhensible de la part des autorités flamandes : ce n’est pas comme si elles découvraient que le carrefour Léonard est un nœud autoroutier majeur ».

Face à l’ampleur des embouteillages et à la difficulté des accès, le Siamu et les pompiers auraient déjà averti qu’ils ne sont plus en capacité d’intervenir en cas d’accident. La Région de Bruxelles-Capitale envisage également de reporter des travaux prévus et plus urgents sur les ponts Delta et Beaulieu, ainsi que dans le tunnel Delta.

À ce jour, aucun plan de mobilité ni de mesures d’accompagnement n’ont été communiqués par les autorités flamandes. La commune d’Auderghem se retrouve donc contrainte d’agir dans l’urgence sans qu’une information claire, complète et préalable sur les travaux et leurs impacts n’ait été transmise. Elle a donc adressé une nouvelle requête aux autorités flamandes, appelant à la suspension temporaire des travaux et à l'élaboration d'un plan de mobilité adapté.

La commune plaide par ailleurs en faveur d'une réunion de concertation rassemblant tous les acteurs concernés : la police, les communes impactées, les sociétés de transport, les Régions et les services de secours. « Infrabel est en train de faire des travaux sur la ligne Namur-Bruxelles et la SNCB annonce une réduction du nombre de trains. Ces travaux tombent donc au plus mal ».

La commune d'Auderghem est engagée à trouver des solutions viables pour minimiser les désagréments causés par ces travaux d'infrastructure majeurs. Elle appelle à une collaboration proactive de toutes les parties prenantes afin d'assurer la fluidité du trafic et la sécurité pour tous les usagers des passages concernés. « Nous espérons cette fois être entendu par les autorités régionales ».

 

Voir aussi

15.04.2024 - Communiqué de "Agentschap Wegen & Verkeer"