News

Retour aux news

Qualité de l'air : Auderghem refuse l'immobilisme


En juin dernier, Auderghem interpellait la Région bruxelloise pour qu'elle prenne des mesures fortes contre la pollution de l'air. Face à l'absence de réaction régionale, la commune a décidé d'aller de l'avant. Dès cet hiver, à chaque pic de pollution, elle activera un vaste dispositif de contrôle de la vitesse. Seront ciblées : les navettes entrante et sortante.

Suite à des études parisiennes qui montrent que les concentrations de polluants sont nettement plus élevées à proximité des grands axes, Auderghem réclamait en juin dernier l'installation de stations de mesure le long du viaduc Herrmann-Debroux. Surtout, elle demandait à la Région de prendre des mesures de limitation voire de restriction de la circulation en cas de pic de pollution.

" En 2002, à l'initiative du ministre de l'Environnement de l'époque, la Région bruxelloise a adopté un plan Basse émission ", explique le bourgmestre faisant fonction . "Malheureusement, ce plan a été mis au frigo pendant 15 ans et ne sera mis en œuvre qu'à partir du 1 er janvier prochain. Nous estimons cependant qu'il faut aller plus loin et prendre des mesures fortes en cas de pic de pollution. C'est ce que nous demandons mais manifestement, la ministre de l'environnement actuelle ne juge pas nécessaire d'adopter des mesures complémentaires fortes et immédiates ".

Auderghem a donc décidé de ne pas en rester là. " Seule la Région peut prendre des mesures de limitation de la circulation ", explique le bourgmestre faisant fonction. " Nous allons donc activer un premier levier sur lequel nous pouvons agir : la vitesse ".

Dès cet hiver, à chaque pic de pollution, Auderghem installera des radars mobiles sur les grands axes de pénétration. L'objectif : amener les 18.000 navetteurs qui traversent la commune matin et soir à adopter une vitesse réduite et une conduite souple afin de réduire leurs émissions.

" Nous annoncerons ces contrôles de manière claire pour renforcer leur côté dissuasif. Les Auderghemois seront informés de manière privilégiée via les différents canaux qui leur sont réservés ".

"C e n'est pas dans 5 ans qu'il faut agir, c'est maintenant ! Ce n'est même plus une question de courage politique. C'est une question de santé publique ", conclut le bourgmestre faisant fonction qui envisage d'ores et déjà d'autres actions pour lutter contre la pollution de l'air et encourager une autre mobilité.

 
Contrôles pollution - Comment être averti à l'avance ?

Dès cet hiver, Auderghem activera un vaste dispositif de contrôle de la vitesse dès que le niveau de concentration de substances polluantes atteindra le seuil d'information. La commune préviendra les Auderghemois à l'avance via plusieurs canaux. Comment en être informé ?