News

Retour aux news

Rouge-Cloître : grands travaux en prévision

 

Grand lifting en prévision pour les bâtiments de Rouge-Cloître . Le budget est bouclé et la demande de permis d’urbanisme a été introduite à la région début mai. " Le projet porte sur la rénovation des écuries et de la grange, ainsi que des classes vertes et des ateliers d’artiste, soit toute la partie sud du cloître à l’exception du centre d’art qui a déjà été restauré ", précise l'échevin des Travaux Publics. Le chantier terminé, la commune aura ainsi rénové tous les bâtiments dont elle a la charge sur ce site emblématique.

 

Ces travaux seront l’occasion de modifier l'organisation des lieux pour créer de nouvelles fonctions. Le changement le plus notable concernera le premier étage des classes vertes qui sera divisé en quatre espaces dédiés à de nouveaux ateliers d’artistes. Ces derniers seront séparés par des parois amovibles, qui, lors d'événements particuliers, pourront être déplacées pour obtenir deux grands espaces d’exposition.

Le haut de la façade coté " Maison du conte " retrouvera son aspect d'antan et certaines baies du rez-de-chaussée seront remises à leurs dimensions d’origine. La grange et les écuries seront rafraîchies et désormais entièrement dédiées à l’ASBL cheval et forêt. Enfin, la toiture sera aménagée pour créer des loges à chauves-souris.

 

Une fois les travaux terminés, la commune compte redéployer l’offre éducative et culturelle sur le site de Rouge-Cloître. Premiers bénéficiaires, les classes vertes. La nouvelle configuration ouvrant un peu plus grand le champ des possibles, l’offre pédagogique sera étoffée, en parallèle avec cheval et forêt qui va pouvoir renforcer son pôle animation.

Plus de place également pour les artistes. " La réorganisation des lieux permet de créer un nouvel espace d’exposition. Nous y proposerons une offre culturelle différente du centre d’art, avec des expos plus courtes et un focus sur les artistes Auderghemois  contemporains ", s’enthousiasme l’échevine de la Culture.

 

Budget total  : 1,5 millions d’euros.