News

Retour aux news

Auderghem crée la première plateforme de recrutement local

 

En juin 2017, Auderghem lançait l’opération "un- job-près-de-chez-moi". L’idée : permettre au Chirec et aux nouvelles entreprises s'installant à Delta d’engager en priorité des personnes habitant à proximité. Six mois plus tard, la commune a décidé d'en faire la première plateforme pour recruter localement.

"Grande distribution, restauration, sociétés de services… Lorsqu'elles ont entendu parler de un-job-près-de-chez-moi, de nombreuses entreprises locales sont venues nous voir", confie l’échevine de l’Emploi. "Elles aussi souhaitent privilégier l’emploi de proximité".

Concrètement la plateforme s'adressera autant à ceux qui recherchent un emploi qu'à ceux qui en ont déjà un mais qui souhaiteraient trouver un job plus près de chez eux.

"Nous ne visons donc pas seulement le taux d'emploi", conclut l'échevine. "En boostant l'emploi local, nous voulons promouvoir un projet global de société au bénéfice de tous, employeurs comme employés. Parce que travailler près de chez soi, c’est plus de temps en famille, moins de files sur les routes, moins de stress. Bref, c'est plus de qualité de vie".

 

www.auderghem.be/un-job-pres-de-chez-moi

 

 

Désormais, ils travaillent près de chez eux

Déjà 50 engagements

Malgré le retard dû au report de l’ouverture du nouvel hôpital, l’opération un-job-près-de-chez- moi avec le Chirec a rapidement engrangé un certain nombre de résultats. "1.048 personnes se sont inscrites à l’opération et ont choisi l’un des 18 profils proposés", indique l’échevine de l’Emploi. "450 ont reçu une offre de formation adaptée. Mais surtout, l'opération a donné une grosse impulsion au niveau local. D’autres employeurs auderghemois nous ont contacté pour recruter localement. Et grâce à la collaboration avec le CPAS et la Maison de l'Emploi, on a égale- ment pu déployer le dispositif ALE comme rarement auparavant". Résultat : on compte aujourd’hui déjà plus de 50 personnes mises à l'emploi alors que les recrutements du Chirec proprement dit n’ont pas encore commencé.

 

Rencontre, Marc, 63 ans, jeune engagé !

L’arrivée du Chirec est indéniablement une aubaine pour l’emploi local. La preuve par l’exemple avec l’histoire d’un des premiers recrutés, Marc Debrandt, chercheur d’emploi après la faillite de son entreprise. "À 63 ans ce n’était pas simple mais il fallait que je rebondisse. À l’ALE d’Auderghem, je suis tombé sur des gens bien, à l’écoute, qui ont tout mis en œuvre pour ma reconversion. Ils ont su reconnaître mon professionnalisme et identifier mes savoir-faire".

Dans la foulée du lancement de l’opération un-job-près-de- chez-moi, le CV de Marc est proposé aux ressources humaines du Chirec dans le cadre d’un recrutement en urgence et les événements s’enchaînent. "Ils ont voulu me tester en conditions réelles sur un poste de magasinier, 2 fois deux semaines. J’ai très vite pris mes marques dans ce poste qui exige de la polyvalence. La responsable du service a été satisfaite de mon comporte- ment professionnel et m’a proposé un CDD". Marc retrouve ainsi une stabilité professionnelle difficilement imaginable il y a encore quelques mois. "Aujourd’hui ça se passe super bien et j’ai bon espoir d’être basculé sur un CDI. J’évolue et j’en suis ravi. L’ambiance est top et pour le moment il n’y a que du positif".

 

un-job-pres-de-chez-moi comment (s')engager ?

Pour les candidats à un job-près-de-chez-moi, il suffit de s'inscrire sur www.auderghem.be/un-job-pres-de-chez-moi et de suivre les instructions en ligne. La plateforme transmettra ensuite systématiquement les profils recherchés aux employeurs.

Pour les employeurs qui veulent recruter localement, il suffit d'envoyer toutes les infos sur le(s) profil(s) recherché(s) à un-job-près-de-chez-moi@auderghem.irisnet.be. La plateforme transmettra ensuite la liste des candidats correspondant au profil.