Retour aux news

16/04

Un seul pôle pour gérer la médiation, la sanction et la réinsertion

Écouter, accompagner et encadrer. Voilà les missions du PasapA.

PasapA ? " Le Pôle d’Accompagnement des Sanctions Administratives et Pénales d’Auderghem est un nouveau service que nous venons de créer", précise Jean Noël, coordinateur de la Maison de la Prévention. "Il a quatre missions principales : organiser les sanctions administratives communales, organiser les peines alternatives exécutées dans la commune, soutenir les familles de détenus auderghemois et accompagner ces derniers en vue de leur réinsertion". Menées jusqu’à présent par 4 services différents, le PasapA permet de rassembler des ressources similaires autour d’un objectif cohérent.

"Le PasapA, c’est une aide et une oreille attentive pour toutes les personnes confrontées à la détention ou à l’exécution d’une peine", poursuit Julien Van Waes, coordinateur du PasapA. “Mais c’est aussi une courroie de transmission qui, pour toute une série de délits, permet de valoriser la médiation et la réparation au profit de la communauté”. Les personnes sanctionnées sont ainsi envoyées par le PasapA au sein d’asbl ou d’administrations pour exécuter des prestations réparatrices comme des travaux administratifs, manuels, de nettoyage, de jardinage, d’aide aux personnes, etc. "C’est la raison pour laquelle nous recherchons constamment de nouveaux lieux d’accueil”.

“Encore une fois, nous voulons privilégier l’efficacité à une approche idéologique” conclut le bourgmestre faisant fonction. “Avec le PasapA, nous travaillons de manière globale : nous faisons une médiation pour opérer une réparation entre victime et auteur, nous accompagnons détenus et famille pour une aide à la réinsertion et nous accompagnons la sanction d'intérêt général”.